Amstel Gold Race: Après un finish de dingo, Van der Poel écœure Alaphilippe et s'impose en patron

CYCLISME Julian Alaphilippe s'est fait remonter au sprint par le jeune prodige hollandais Mathieu Van der Poel

A.L.G. avec AFP

— 

Van der Poel remporte l'Amstel Gold Race 2019.
Van der Poel remporte l'Amstel Gold Race 2019. — DAVID STOCKMAN / BELGA / AFP

Le champion des Pays-Bas Mathieu van der Poel (Corendon) a renversé le final de l’Amstel Gold Race, dimanche, à Valkenburg, pour remporter la seule classique néerlandaise. A 24 ans, le petit-fils de Raymond Poulidor a privé du succès le Danois Jakob Fuglsang et le Français Julian Alaphilippe, longtemps seuls en tête. Au palmarès, le Néerlandais, champion du monde de cyclo-cross, a succédé à son père Adri, vainqueur en 1990.

Fuglsang et Alaphilippe, qui s’apprêtaient à se disputer la victoire, ont vu d’abord revenir à 900 mètres de la ligne le Polonais Michal Kwiatkowski. Quelques instants plus tard, c’est tout un groupe qui a effectué la jonction. Aux 300 mètres, van der Poel a entamé un impressionnant déboulé qui a tout emporté. L’Australien Simon Clarke n’a pu que rester dans sa roue pour s’adjuger la deuxième place.

« J’ai du mal à comprendre encore ce qui s’est passé », a réagi le vainqueur du jour, qui est resté pendant quelques instants au sol après son effort total. Dans l’euphorie du public, qui attendait un succès d’un coureur néerlandais depuis 2001, il a tenté d’expliquer : « Il me restait encore de la force dans les jambes. On a roulé à bloc dans le groupe. J’espérais que, devant, ils (Alaphilippe et Fuglsang) se regardent. Mais c’est seulement à 300 mètres de la ligne que je me suis rendu compte que c’était possible de gagner ».