«C’était une blague»… Quick Step s’excuse après le geste déplacé de l’un de ses coureurs envers une femme

CYCLISME Avant le départ du Tour de San Juan, en Argentine, Iljo Keisse a eu un comportement inapproprié envers une femme…

A.H.
— 
Iljo Keisse lors d'une course dans un Vélodrome.
Iljo Keisse lors d'une course dans un Vélodrome. — KRISTOF VAN ACCOM / Belga / AFP

« Je suis très énervée. J’étais en train de travailler, je leur ai demandé une photo et ils m’ont complètement manqué de respect. » Une jeune Argentine, qui travaille dans un bar à San Juan, théâtre de l’une des premières courses de la saison, a dénoncé à la police le comportement d’Iljo Keisse, un coureur de l’équipe Quick Step. Voyez plutôt.


« Il ne peut pas venir dans un autre pays comme si on était des choses insignifiantes et sans valeur, a expliqué la serveuse au journal Telesol. Je regrette si, dans son pays, les femmes sont traitées ainsi, mais là, c’est l’Argentine, et il ne peut pas venir ici et faire ce qui lui chante. »

Interrogée par le journal Marca, l’équipe Quick Step, par le biais de son responsable de la communication a tenu à s’excuser : « C’était une blague, qu’il n’aurait jamais dû faire, mais cela ne vaut pas plus qu’un avertissement ou une amende. » Dans le Het Laatste Nieuws, l’équipe précise que le coureur « se sent très mal après ça ».