Bretagne: André Greipel, alias le «Gorille de Rostock», démarre sa saison avec Fortuneo-Samsic

CYCLISME Le sprinteur allemand s’est engagé pour deux saisons avec la formation bretonne de Warren Barguil…

Jérôme Gicquel

— 

André Greipel compte 153 victoires chez les professionnels depuis 2005.
André Greipel compte 153 victoires chez les professionnels depuis 2005. — P. Dejong/AP/SIPA
  • Le sprinteur allemand André Greipel s’est engagé pour deux saisons avec la formation bretonne Fortuneo-Samsic.
  • Il va rejoindre ses nouveaux coéquipiers cette semaine pour une semaine de stage à Bruz, près de Rennes.
  • André Greipel, bien que vieillissant, est toujours un cador du sprint selon Steve Chainel, consultant pour Eurosport.

Alors que la saison ne reprend que dans deux mois, Fortuneo-Samsic a déjà réalisé l’un des gros coups du mercato cycliste. Le 2 août, un jour seulement après l’ouverture officielle du marché des transferts, la formation bretonne annonçait la signature d’André Greipel.

Pas conservé par l’équipe belge Lotto-Soudal après une saison en demi-teinte, le sprinteur allemand s’est engagé « pour au moins deux saisons » avec l’équipe dirigée par Emmanuel Hubert. Surnommé le « Gorille de Rostock », André Greipel étrennera ses nouvelles couleurs cette semaine avec un rassemblement prévu à Bruz, le fief de l’équipe bretonne, avant de lancer sa saison au Gabon lors de la Tropicale du 21 au 27 janvier.

« Une équipe a besoin d’un grand sprinter pour scorer »

Habitué des podiums, avec 153 victoires chez les professionnels, André Greipel s’offre donc un nouveau défi dans une région passionnée de cyclisme. Pour Steve Chainel, consultant pour la chaîne Eurosport, Fortuneo-Samsic a réalisé « un excellent choix » en s’adjugeant les services d’un des cadors du sprint. « Près de 80 % des étapes se terminent au sprint dans la saison. Une équipe a donc besoin d’un grand sprinter pour scorer », indique l’ancien champion de France de cyclo-cross.

Pleine d’ambitions avec la signature de Warren Barguil, Fortuneo-Samsic n’a en effet pas connu une saison très faste avec seulement deux victoires au compteur. Avec André Greipel dans ses rangs, c’est l’assurance de remporter « entre cinq et dix victoires », estime Steve Chainel.

Greipel a rétrogradé dans la hiérarchie du sprint

« S’il gagne tôt dans la saison, cela va décomplexer ses coéquipiers et lancer une spirale positive », indique le team-manager de Chazal-Canyon, louant « le sens du collectif et le tempérament de bosseur » du sprinteur allemand.

Âgé de 36 ans, André Greipel n’est cependant plus tout jeune et a rétrogradé ces dernières années dans la hiérarchie du sprint mondial, dominé désormais par les Gaviria, Viviani, Groenewegen et consorts. « Il est peut-être moins explosif mais il est plus endurant. Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il soit compétitif cette saison. Si j’étais manager, je n’aurais d’ailleurs pas hésité une seule seconde à la recruter », assure Steve Chainel.