France-Australie : Blessé à un genou, Lucas Hernandez forfait pour le reste du Mondial

FOOTBALL Le défenseur a été touché aux ligaments croisés, et l’équipe de France va continuer avec un seul arrière-gauche de métier

J.L. avec AFP
— 
Blessé face à l'Australie, Lucas Hernandez devrait rater le reste du Mondial.
Blessé face à l'Australie, Lucas Hernandez devrait rater le reste du Mondial. — Grigory Sysoev/SPUTNIK/SIPA

Le staff craignait le pire, c’est confirmé. Blessé à un genou mardi contre l’Australie, Lucas Hernandez, est forfait pour la suite de la Coupe du monde, a officialisé l’équipe de France. Victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit, le joueur du Bayern Munich ne peut pas être remplacé dans le groupe de Didier Deschamps. Les Bleus devront disputer le reste du Mondial avec un groupe de vingt-quatre joueurs et un seul latéral gauche de métier : son cadet Théo Hernandez.

Le champion du monde s’est blessé au genou droit tout seul en voulant contrer un ballon face à l’Australie sur l’action du premier but et a dû être soutenu par l’encadrement médical pour quitter la pelouse, en grande souffrance, avant de devoir céder sa place dès la 13e minute à son cadet Théo au poste de latéral gauche.

« Ça doit nous souder encore plus »

Lucas, 26 ans, s’était blessé aux adducteurs le 13 septembre et avait fait son retour à la compétition le 5 novembre, juste à temps pour disputer le Mondial. Mais les sensations n’étaient pas bonnes à chaud, et Deschamps ne cachait pas son pessimisme au micro de TF1 : « Il va faire des examens, ça me semble assez grave, il faudra confirmer de toute façon, c’est le gros point noir de ce soir. » Olivier Giroud, de son côté, lui a spontanément « dédié ce match » et le record de buts égalé de Thierry Henry, en voulant rester optimiste.



« C’est un guerrier, un battant, un super pote. Ça ne sent pas forcément très bon, mais j’espère que ce n’est pas si grave que ça, voulait croire Benjamin Pavard, son alter ego à droite. Je serai là pour le soutenir, je suis très triste pour lui ce soir. » « Ça commence à faire beaucoup, déplorait de son côté Hugo Lloris. Lucas, on connaît son importance dans l’équipe, on a besoin de son agressivité, de sa gnac. C’est un nouveau gros coup dur, mais ça doit nous souder encore plus. »

Si le diagnostic initial devait être confirmé, les Bleus perdraient un énième joueur sur blessure après Kanté, Pogba, Kimpembé, ou Benzema. Surtout, il faudrait disputer tous les matchs restants avec un seul arrière-gauche de métier et croiser les doigts pour éviter tout pépin supplémentaire sur ce poste précis. Rappelons qu’à l’Euro l’an passé, c’est Adrien Rabiot qui avait dû écoper à ce poste avec la réussite que l’on sait.