Coupe du monde 2018: Les Russes ont sniffé des cotons-tiges imbibés d'ammoniac lors du match contre la Croatie

FOOTBALL Certains joueurs russes se tenaient le nez au retour des vestiaires face à la Croatie...

A.L.G.

— 

Les Russes à la mi-temps du match contre la Croatie.
Les Russes à la mi-temps du match contre la Croatie. — Capture d’écrans Sat1

De l’ammoniac et ça repart ! Alors que d’étranges images avaient circulé à la mi-temps du quart de finale entre la Russie et la Croatie, sur lesquelles on voyait certains joueurs de la Sbornaya se pincer fort le nez, on sait désormais quel produit a piqué les hommes de Stanislav Tchertchessov.

En effet, selon les informations du quotidien allemand Bild, les Russes ont reniflé de l’ammoniac à la mi-temps de leur match face aux Croates. Une pratique qu’ils avaient déjà utilisée avant leur 8es de finale face à l’Espagne (selon le Süddeutsche Zeitung).

Lundi, c'est le médecin de la sélection russe en personne qui a confirmé l'information. « Nous parlons de l’ammoniac liquide classique utilisé dans le sport mondial depuis de nombreuses années et par de nombreux pays », a-t-il déclaré le plus tranquillement du monde. 

Cette pratique pour le moins étonnante permettrait de stimuler l’activité respiratoire et d’avoir une meilleure oxygénation du sang. Ainsi, les joueurs renifleraient des cotons-tiges préalablement trempés dans de l’ammoniac avant d’entrer sur la pelouse. L’ammoniac ne faisant pas partie de la liste officielle des produits dopants, cela n’aurait donc rien d’illégal. Il serait peut-être temps que l'agence anti-dopage se penche sur le cas de ce produit.