Boxe: L'ancien champion Mahyar Monshipour «sous le coup d'un mandat d'arrêt» en Iran

JUSTICE Sa boxeuse, Sadaf Khadem, a disputé le premier combat officiel d’une femme iranienne à Royan le week-end dernier

C.C.

— 

Sadaf Khadem et Mahyar Monshipour à Royan.
Sadaf Khadem et Mahyar Monshipour à Royan. — Mehdi Fedouach

L’ancien champion du monde de boxe Mahyar Monshipour serait menacé d’arrestation en Iran après le combat de sa protégée, Sadaf Khadem, à Royan en Charente-Maritime. Il s’agissait du premier match de boxe disputé par une femme iranienne.

Celui qui fut champion du monde des super-coqs affirme à Sud Ouest être « sous le coup d’un mandat d’arrêt » dans son pays natal. Il refuse pour l’instant de ramener la boxeuse à Téhéran : « J’imagine ce qu’il arriverait aussi à Sadaf (si elle rentrait). On rentre pour l’instant à Poitiers. »

« On a gagné pour les femmes »

Cette jeune professeure de fitness de 24 ans a remporté samedi dernier le premier combat officiel disputé par une femme iranienne : « Je dédie cette victoire à tous les hommes et femmes qui ont donné leurs vies pour défendre mon pays. On a gagné pour les femmes. Elles peuvent franchir les montagnes si elles le veulent. » Un message peu goûté par Téhéran.

Sadaf Khadem lors de sa victoire à Royan.
Sadaf Khadem lors de sa victoire à Royan. - Medhi Fedouach / AFP

Ce combat a pu se tenir grâce à notamment Mahyar Monshipour, aujourd’hui conseiller technique de la ministre des Sports auprès de la fédération française de boxe. Il avait obtenu le soutien de Roxana Maracineanu qui était intervenue auprès de son homologue iranien, il y a quelques semaines. A l’époque, l’ancien boxeur avait promis aux autorités de son pays natal de raccompagner la jeune femme en Iran.