Hyperandrogénie: Caster Semenya sera au départ du 3000m de Stanford malgré le nouveau règlement

ATHLETISME Seules les distances comprises entre 400m et 1 mile (1,609 km) sont soumises au nouveau règlement de la fédération internationale

M.D. avec AFP

— 

Caster Semenya est soutenue par la fédération sud-africaine d'athlétisme.
Caster Semenya est soutenue par la fédération sud-africaine d'athlétisme. — CHINE NOUVELLE/SIPA

Privée de 800m si elle ne fait pas le nécessaire pour diminuer son taux de testostérone, la Sud-Africaine Caster Semenya participera au 3000 m le 30 juin lors du meeting de Stanford, distance sur laquelle elle peut s’aligner sans se soumettre au nouveau règlement concernant les athlètes hyperandrogènes, ont annoncé lundi les organisateurs.

La double championne olympique et triple championne du monde du 800m doit respecter une nouvelle réglementation de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), très critiquée, si elle souhaite s’aligner sur sa distance.

Le nouveau règlement demande depuis le 8 mai à certaines athlètes présentant une différence du développement sexuel (DSD), de suivre un traitement pour faire baisser un taux de testostérone élevé qui leur offre un avantage injuste dans la catégorie féminine, selon l’IAAF.

Les athlètes concernées doivent faire baisser leur taux de testostérone pendant six mois consécutifs avant de pouvoir participer à une compétition internationale du 400 m au mile (1.609 m). Semenya, 28 ans, a été déboutée par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de son recours contre ce règlement le 1er mai.

L’étape américaine de la Ligue de diamant a normalement lieu à Eugene, dans l’Oregon, mais le stade est en pleine rénovation en vue des Championnats du monde 2021. Elle aura lieu cette année à Stanford, en Californie.