Mondial 2006 : du mieux pour les Bleus à Bollaert

©2006 20 minutes

— 

Quatre jours après la pénible victoire face au Mexique (1-0), l'équipe de France s'est rassurée en dominant le Danemark (2-0), hier soir à Lens. Mieux armés physiquement et guère inquiétés par leurs adversaires, les joueurs de Raymond Domenech montent en puissance à douze jours de leur entrée en lice au Mondial, face à la Suisse.

Avec la paire Henry-Saha comme unique modification par rapport à samedi, les Bleus prenaient le match par le bon bout. Après un premier coup franc de Zidane au-dessus (7e), le public de Bollaert s'enflammait sur une longue transversale de Sagnol prolongée de la tête par Saha. Lancé plein axe, Henry devançait Christiansen et inscrivait son 32e but en sélection (1-0, 13e). Les Danois réagissaient rapidement. Sans se montrer réellement dangereux, Silberbauer (18e), Poulsen (20e) et Tomasson (22e) profitaient ainsi du relâchement français, symbolisé par une grosse obstruction non sanctionnée de Vieira dans la surface (26e). Servi par Malouda, Henry voyait le cadre se dérober (30e). Quant à Gallas, servi sur coup franc par Zidane, il trouvait sur sa route le portier scandinave, juste avant la pause (45e).

Moins rythmée que sa devancière, la deuxième période était marquée par des gestes d'énervement danois, une superbe action individuelle signée Henry (57e) et l'entrée tant réclamée de l'enfant du pays, Ribéry, à la place de Zidane (66e). Le joueur de l'OM mettait moins de dix minutes à provoquer un penalty, transformé par Wiltord (2-0, 76e). « On est encore en rodage, il fallait peaufiner certains automatismes. Je ne vais pas faire la fine bouche, c'est bien de gagner des matchs, mais ce n'est que la préparation », confiait Raymond Domenech, le sélectionneur national, à l'issue de la rencontre.

Sébastien Bordas