Ligue1: Fatigué, l'OM n'avait pas assez d'essence pour battre Bordeaux

FOOTBALL Après leur belle semaine européenne, les Marseillais ont dû concéder le match nul (0-0) contre les Girondins...

A Marseille, Romain Canuti

— 

Le Marseillais mathieu Valbuena (à droite), le 10 décembre 2011, au stade vélodrome, contre Bordeaux.
Le Marseillais mathieu Valbuena (à droite), le 10 décembre 2011, au stade vélodrome, contre Bordeaux. — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP

Le staff de l’OM avait clairement annoncé la couleur: pour passer de bonnes fêtes à Noël, il fallait 9 points sur les trois derniers matchs. Après le match nul et vierge concédé à domicile contre Bordeaux samedi soir (0-0), ce n’est mathématiquement plus possible. «On ne perd pas, on reste donc sur une série. Il ne faut pas baisser la tête, aller de l’avant et penser d’ores et déjà à faire un bon résultat à Lorient» positive Morgan Amalfitano.

Didier Deschamps rejoint sans mal l’analyse d’Alou Diarra, qui parle de «petit coup d’arrêt».S’il ne cherche pas à minimiser la contre-performance du soir, il constate: «Si on a un bon rythme ces dernières semaines, on avait pris beaucoup de retard...». Les Bordelais, qui auraient pu l’emporter en fin de partie sur un double duel de Modeste avec Mandanda avaient aussi leur mot à dire. «Après coup, on a des regrets parce qu’on a eu les meilleures occases, mais on aurait signé pour un 0-0 avant le match. Il y a eu un Bordeaux solide et un Marseille fatigué. Ca fait un bon 0-0» analysait Marc Planus.

La fatigue des phocéens n'a donc échappé à personne. «On a laissé de l’énergie à Dortmund, ça s’est vu dans nos actions collectives» complète Amalfitano, lucide. De quoi attiser les regrets de Deschamps sur l’occasion de Cheyrou qui aurait pu changer totalement la physionomie de la rencontre. Car après, «il fallait trop de jus pour forcer le verrou». Un jus qu'il va falloir récupérer au plus vite.

Revivez la 17e journée de Ligue 1 en live comme-à-la-maison