Lens-OL : Bosz ne se sent « pas menacé », Aulas assure vouloir « faire le point » après Lyon-Toulouse

FOOTBALL L’Olympique Lyonnais a subi dimanche soir à Lens (1-0) sa quatrième défaite consécutive en Ligue 1

J.Lau.
— 
Peter Bosz, ici lors du match Lens-OL, dimanche soir à Bollaert.
Peter Bosz, ici lors du match Lens-OL, dimanche soir à Bollaert. — FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Une quatrième défaite de rang, au sortir d’une saison galère conclue à la 8e place en Ligue 1, et même aucun tir cadré durant toute la rencontre à Lens dimanche (1-0)... Malgré cet inquiétant état des lieux, et une série de revers en cours historique depuis trente et un ans, Peter Bosz a tenté de faire face, dimanche soir à Bollaert.


« Quand tu perds comme ça à la fin avec un penalty [de Sotoca à la 82e minute], c’est dur, a ainsi indiqué l’entraîneur néerlandais. Ce n’était peut-être pas mérité de prendre un point ici mais c’était possible. Avec tous les absents, les joueurs ont essayé mais on n’a pas été capable de presser haut comme on voulait le faire. Les quatre défaites étaient différentes, mais ça fait trop. »

« On n’a rien montré, on ne mérite rien »

Conscient que le prochain match de championnat, vendredi contre Toulouse, sera « déterminant », l’ancien coach du Bayer Leverkusen assure qu’il ne se sent « pas menacé ». Reste à savoir si Jean-Michel Aulas partagera cette fois encore ce ressenti ce lundi, alors que l’OL (7e) est pour de bon décroché par l’OM (2e à 10 points), et même Lorient (3e à 9 points) et Lens (4e à 8 points).



A chaud, dimanche soir pour L’Equipe, il a assuré : « On va préparer le match contre Toulouse pour le gagner et on fera le point après. On perd contre une très bonne équipe et surtout car un arbitre décide du sort du match. Le sort des matchs se joue sur pas grand-chose. Vincent [Ponsot] et Bruno [Cheyrou] font du très bon travail. Et il faut être patient avec Peter ». « On n’a rien montré, on ne mérite rien », a de son côté confié, avec le ton bien grave au micro de Prime Video, Anthony Lopes