PSG : Nasser Al-Khelaïfi impliqué dans une affaire de détention arbitraire au Qatar ?

DROITS HUMAINS Selon « Libé », un entrepreneur franco-algérien a été détenu de longs mois au Qatar dans une affaire de dossiers compromettants pour le président du PSG

N.S.
Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, est cité dans une grave affaire révélée par « Libé ». Illustration.
Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, est cité dans une grave affaire révélée par « Libé ». Illustration. — J. E. E / Sipa

C’est une affaire aussi complexe qu’embarrassante pour Nasser Al-Khelaïfi qu’a révélée Libé jeudi. D’après le quotidien, le patron du PSG est impliqué dans un dossier mêlant détention arbitraire, ramifications politico-judiciaires et chantage à la vie privée. Un homme d’affaires franco-algérien de 41 ans a été arrêté au Qatar, où il résidait, en janvier 2020. Il n'a pu quitter l’émirat que neuf mois plus tard, après avoir signé un accord l’obligeant à garder le silence. Durant cette période, il aura passé plus de cinq mois en détention dans des conditions extrêmement éprouvantes.

D’après ses avocats interrogés par Libé, le quadragénaire avait en sa possession des documents compromettants pour le Qatar en général, et pour Nasser Al-Khelaïfi en particulier. Il y était question pêle-mêle des actions pas forcément très nettes du petit pays pour récupérer l’organisation du Mondial (20 novembre – 18 décembre), d’histoires de travail dissimulé dans l’entourage de « NAK » et de la vie privée de ce dernier à Paris. Aucune information précise sur ces sujets n’a cependant filtré.

Les autorités du Qatar ont récupéré les fichiers

Selon des sources qataries, le Franco-Algérien aurait voulu faire « chanter » le puissant président du PSG. L’épouse de l’entrepreneur, qui aurait été soumis à de véritables tortures psychologiques lors de sa détention, a joué un rôle essentiel dans sa libération en récupérant et en remettant aux autorités du Qatar les fichiers détenus par son mari, et en se mettant en relation avec de grands noms du monde politique et judiciaire parisien.



Libé indique que le couple a déposé deux plaintes contre X à Paris pour « extorsion commise en bande organisée, subornation de témoin », ainsi que « torture, arrestation et séquestration, et menaces de mort avec obligation de remplir une condition ». Pour emberlificoter un peu plus cette histoire, l’homme d’affaires franco-algérien a été placé en garde à vue avec deux policiers, dont un engagé comme référent supporteurs par le PSG en 2018, dans un autre dossier, révélé par le JDD et le Parisien.