Coupe du monde 2022 : Une commune de la Drôme dénonce un « esclavage moderne » et boycotte le Mondial

ENGAGEMENT La mairie de Bourg-lès-Valence dénonce des conditions d’organisation de la prochaine Coupe du monde « absolument désastreuses »

20 Minutes avec agence
Bourg-lès-Valence a décidé de boycotter la Coupe du monde au Qatar. Illustration.
Bourg-lès-Valence a décidé de boycotter la Coupe du monde au Qatar. Illustration. — Graham Wilson/Action Plus/Shutte

Bourg-lès-Valence (Drôme) a décidé de boycotter le Mondial au Qatar. La mairie l’a annoncé dans un communiqué ce mardi : elle n’installera pas d’écran géant pour diffuser les matchs des Bleus lors de la compétition qui débute le 20 novembre prochain.

« Les conditions d’organisation de la prochaine Coupe du monde au Qatar absolument désastreuses tant sur le plan humain que d’un point de vue environnemental, entrent en parfaite contradiction avec les valeurs et les convictions portées par les élus de la majorité de l’équipe municipale », peut-on lire dans le message de la mairie.




« Le recours à l’esclavage moderne » dénoncé

« Aucun évènement ne justifie les conséquences écologiques déplorables que va entraîner la débauche d’énergie déployée pour faire fonctionner les systèmes de climatisation géants », ajoute la municipalité, rappelant « que le monde entier est confronté au défi du réchauffement climatique ».

Les élus dénoncent aussi les conditions de travail des ouvriers lors de la préparation de cet événement planétaire : « Aucune compétition sportive ne justifie non plus le recours à l’esclavage moderne ni les nombreux morts qu’a coûté l’édification des stades en plein désert ».