Formule 1 : Gasly chez Alpine ? Un dossier « compliqué » avec des discussions entre « trois ou quatre » écuries

FORMULE 1 Le pilote Français d’Alpha Tauri est pressenti pour rejoindre l’écurie française Alpine pour remplacer Fernando Alonso la saison prochaine

Adrien Max
Quelle formule 1 pilotera la saison prochaine le pilote Français Pierre Gasly, sous contrat avec RedBull jusqu'à fin 2023, et pressenti chez Alpine ?
Quelle formule 1 pilotera la saison prochaine le pilote Français Pierre Gasly, sous contrat avec RedBull jusqu'à fin 2023, et pressenti chez Alpine ? — Vincent Thian/AP/SIPA
  • L’écurie française de Formule 1, Alpine, est à la recherche de son 2e pilote après l’annonce du départ de Fernando Alonso chez Aston Martin la saison prochaine.
  • Omar Szafnauer, le team principal d’Alpine a confié avoir une liste de « 14 pilotes » qu’il voulait réduire à « trois ou quatre » avant le Grand Prix de Singapour, ce week-end.
  • Parmi eux, le pilote Français Pierre Gasly, sous contrat avec RedBull jusqu’à fin 2023, mais qui souhaite franchir une nouvelle « étape » dans sa carrière avec cette opportunité de rejoindre l’écurie française.

L’ancien pilote Alfa Roméo, Antonio Giovinazzi, le prometteur Nyck de Vries, ou encore le jeune pilote de l’académie Jack Doohan. Mais aussi des noms plus improbables comme le retraité Jacques Villeneuve, le commentateur de Canal+ Julien Febreau ou encore l’acteur et ancien pilote belge Stéphane De Groot. Depuis l’annonce du départ de Fernando Alonso chez Aston Martin et le camouflet de son jeune protégé Oscar Piastri, qui a finalement filé chez McLaren après un imbroglio contractuel, l’écurie française de Formule 1, Alpine, teste tout le monde. Ou presque.

Tout ce joli petit monde s’est succédé au volant de l'A521, la monoplace de 2021 de l’écurie française, durant ces trois semaines de pause entre le Grand Prix de Monza, et celui de Singapour, ce dimanche (14 heures). Pour les trois derniers, il s’agissait évidemment d’opérations promotionnelles. Mais pour les trois premiers, cela ressemblait bien à des tests en vue de récupérer le volant laissé libre par Alonso la saison prochaine.

« Beaucoup d’inconnues »

Début septembre, Omar Szafnauer, le team principal d’Alpine confiait disposer « d’une longue liste de 14 pilotes » susceptibles d’occuper le deuxième baquet, qui devait être réduite à une short list « de trois à quatre noms » à la fin septembre. Nous y voilà, et les tests des trois pilotes en Hongrie la semaine dernière semblent confirmer cette tendance.

Mais à ce trio s’ajoute aussi le pilote Français Pierre Gasly, dont le nom ne cesse de revenir depuis la fin de l’été pour remplacer le double champion du monde espagnol (2005 et 2006). Un dossier « compliqué », comme le confie l’agent du pilote à 20 Minutes. « Pierre a un contrat avec RedBull qui court jusqu’à la fin de l’année prochaine. Il a la volonté de travailler avec Alpine, il y a eu beaucoup d’échanges avec eux. Mais il y a beaucoup d’inconnues et ce n’est pas sous le contrôle unique de Pierre. »

La question centrale tourne essentiellement autour du remplaçant de Gasly chez Alpha Tauri, écurie satellite de RedBull, comme l’avait admis Helmut Marko chargé du développement des jeunes pilotes de la marque au taureau ailé. Si la piste de Colton Herta, un pilote américain d’Indy Car, semblait être la condition pour libérer Pierre Gasly, Alpha Tauri a finalement abandonné cette idée il y a quelques jours.

« Une progression »

Un choix de circonstance pour mieux activer celle de Nyck De Vries, le champion de Formule E et membre du giron Mercedes, qui a fait forte impression en se classant 9e à Monza, en étant seulement le remplaçant d’Alex Albon ? « Ça reste du business mais tout le monde est dans une approche positive. Trois ou quatre équipes sont impliquées dans ces discussions et tout le monde travaille ensemble », élude l’agent de Gasly

Mais une chose est sûre, c’est bien la volonté du pilote français de rejoindre Alpine, pour former un tandem 100 % tricolore avec Esteban Ocon. Les relations ne sont pas idylliques entre les deux hommes, mais personne n’y voit un obstacle insurmontable. « Ils sont assez largement devant Alpha Tauri en termes de performance et de classement, ce serait une étape dans la carrière de Pierre. Ça fait six ans qu’il est sous contrat avec RedBull, il a fait des podiums et a remporté une course. Donc ce serait une progression de rejoindre Alpine », estime le conseil de Pierre Gasly. Qui espère être fixé « d’ici deux à trois semaines », comme il l’a confié en marge du week-end à Singapour.