Mondial 2023: Claude Atcher attend « tranquillement » l’enquête de l’Inspection du Travail

RUGBY Le directeur du comité d’organisation de la prochaine Coupe du monde est visé par une enquête de l’Inspection du Travail, saisie sur « des éléments préoccupants » liés au « climat social » au sein de l’instance

Nicolas Camus
Claude Atcher, directeur du comité d'organisation de la Coupe du monde 2023 de rugby en France, ici en février 2022.
Claude Atcher, directeur du comité d'organisation de la Coupe du monde 2023 de rugby en France, ici en février 2022. — SOPA Images/SIPA

Claude Atcher, le directeur général du comité d’organisation du Mondial 2023 de rugby, a affirmé à l’AFP vendredi qu’il attendait « tranquillement » les résultats de l’enquête de l’Inspection du Travail, saisie sur « des éléments préoccupants » liés au « climat social » au sein de l’instance.

Il y a un mois, L’Equipe avait raconté, dans un long article, avec force détails et témoignages, le «management par la terreur» mis en place par Atcher et sa cheffe de cabinet au sein du Groupement d’intérêt public (GIP) France 2023, sur fond de burn-out, démissions et crises d’anxiété.

« Disproportion » par rapport à la réalité

La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra avait immédiatement saisi l’Inspection du Travail, qui avait commencé son enquête au siège du GIP dès le 24 juin. Le ministère du Travail a fait savoir mercredi à l’AFP que le travail d’investigation suivait « toujours son cours », mais qu’elle ne communiquait pas « sur les procédures en cours ».

Interrogé à ce sujet par l’AFP vendredi, Claude Atcher a répondu qu’il n’allait pas « commenter parce qu’il y a une telle disproportion dans ce qui est écrit (par L’Equipe) par rapport à la réalité, et un tel écart entre les résultats actuels de l’organisation de la Coupe du monde et ce qui est écrit ».

Une seconde couche sur ses déplacements

« J’attends tranquillement les enquêtes qui ont été faites et on y verra clair dans quelques semaines », a-t-il ajouté, en marge de l’inauguration en gare de Lille-Flandres de la première étape du « France 2023 Rugby tour », qui verra le trophée William Webb Ellis parcourir en train pendant quatre mois les neuf villes-hôtes du Mondial 2023 (8 septembre - 28 octobre).

Depuis la parution de l’enquête du quotidien sportif, Claude Atcher s’était fait très discret, parlant très peu à la presse et n’assistant pas à des évènements publics auxquels il était attendu. Il n’a pas non plus commenté un nouvel article de l’Equipe, publié le 12 juillet et selon lequel il abuserait des services d’un chauffeur de VTC alors qu’il bénéficie d’une voiture de fonction incluse dans son contrat.