Tennis : Les meilleurs joueurs prévenus à l’avance des contrôles antidopage ?

DOPAGE Une enquête du « Daily Mail » épingle les pratiques de la Fédération internationale de tennis en matière de lutte contre le dopage

Q.B.
— 
La petite balle jaune ne tourne peut-être pas rond...
La petite balle jaune ne tourne peut-être pas rond... — Massimo Insabato/Mondadori Portf/SIPA

Des passe-droits pour le haut du panier ? Une enquête du Daily Mail révèle que la Fédération internationale de tennis (ITF) ferait preuve d’une certaine clémence vis-à-vis des meilleurs joueurs du circuit dans le cadre de la lutte antidopage.

Le quotidien britannique explique par exemple que certains ont été invités à « réserver des créneaux horaires » pour se faire tester avant le Masters 1000 de Miami cette année. Les athlètes auraient aussi été informés que des contrôles sanguins seraient effectués avant Roland-Garros 2019 et l’US Open 2021.

Li’IFT gonflerait ses chiffres de contrôles

Le Daily Mail partage ainsi un message envoyé par Nicole Sapstead, à la tête du programme antidopage de l’ITF, avant le tournoi de Miami : « Les rendez-vous pour fournir votre échantillon seront fixés entre 9 heures et 18 heures chaque jour (entre le 19 et le 22 mars 2022) et seront attribués selon le principe du premier arrivé, premier servi. »

Des « attentions » qui sèment le trouble puisqu’elles permettraient aux éventuels tricheurs de passer plus facilement entre les mailles du filet en effaçant l’effet de surprise. Pour ne rien arranger, l’ITF aurait gonflé les chiffres des contrôles antidopage qu’elle effectue. C’est du propre…