France – Croatie : Endeuillé, Deschamps n’avait pas d’énergie à « transmettre » à ses joueurs

FOOTBALL Endeuillé, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps a plaidé pour « une remise en question » après la tournée de juin

W.P, avec AFP
— 
Didier Deschamps
Didier Deschamps — Paul Greenwood/Shutterstock/SIPA

« C’est une sale période ». Didier Deschamps n’est pas du genre à se chercher des excuses. Et quand bien même c’était le style de la maison, le sélectionneur des Bleus aurait bien eu le droit de se cacher derrière la douleur causée par la perte de son père en début de rassemblement.

Après la défaite contre la Croatie au stade de France en Ligue des nations​, le sélectionneur a évoqué le « manque de force et d’énergie » de ses joueurs, avant d’évoquer une remise en question générale.

« Je m’inclus dedans, la remise en question est d’abord pour moi : je n’avais pas la force ni l’énergie suffisante à leur transmettre. J’aurais eu de mauvaises vacances de toute manière, même si on avait gagné les matchs, mais pour des raisons plus personnelles. C’est une sale période. Il faut apprécier les bonnes périodes, sans oublier que ça ne reste que du football. Perdre, il n’y a rien de plus qui peut m’énerver, mais il faut l’accepter et faire en sorte de repartir sur le droit chemin. »

Plus que deux matchs

L’équipe de France n’aura plus que deux matchs de Ligue des nations avant la Coupe du monde au Qatar. Ce sera contre le Danemark et l’Autriche. Deux affiches d’autant plus cruciales que celle contre les Scandinaves fera office de dernière répétition avant un troisième affrontement en phase de poules du Mondial. Un réveil des Bleus est donc plus que bienvenu.