Football : l’ancien attaquant de l’Algérie Rabah Madjer condamné à six mois de prison ferme

FOOTBALL Rabah Madjer a été épinglé par un tribunal d’Alger pour de « fausses déclarations » comptables

Q.B. avec AFP
— 
Rabah Madjer, à l'honneur aux Golden Foot Awards à Monaco en 2011.
Rabah Madjer, à l'honneur aux Golden Foot Awards à Monaco en 2011. — Lionel Cironneau/AP/SIPA

Pas ça, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait… L’ex-attaquant vedette de l’équipe de football d’Algérie et du FC Porto, Rabah Madjer, a été condamné jeudi à six mois de prison ferme. Il l’a confirmé à l’AFP, en ajoutant qu’il allait faire appel.

« Tout ce que je peux vous dire, c’est que je n’ai rien à voir avec cette affaire. Ni de près, ni de loin. Je suis innocent », a-t-il déclaré par téléphone. L’ancien sélectionneur national des Fennecs, 63 ans, a été condamné par un tribunal d’Alger pour de « fausses déclarations » comptables, de même qu’un co-accusé, présenté sous l’identité de Brahim M. par la presse algérienne.

Début juin, le procureur avait requis 18 mois de prison ferme à l’encontre de l’ancien footballeur. Les autres poursuites engagées pour « faux et usage de faux » et « escroquerie » ont été abandonnées. Les deux co-accusés devront également payer une amende de 500.000 dinars (3.200 euros) à la partie plaignante, l’Agence nationale d’édition et de publicité (ANEP).

Rabah Madjer, qui possédait deux journaux, Al Balagh et Al Balagh Erriadhi, aurait continué à encaisser des chèques de publicité publique de l’ANEP un an après la fermeture des deux publications.

Ce qu’il réfute. « Le 3 novembre 2019, j’ai quitté officiellement le journal Al Balagh avec des documents officiels de chez le notaire qui prouvent que je n’ai rien à voir avec cette histoire », a-t-il assuré à l’AFP.