Roland-Garros 2022 : Qualifié au 3e tour, Hugo Gaston essaie de garder les pieds sur terre battue

TENNIS Le Français s'est qualifié jeudi pour le 3e tour du tournoi en éliminant en 3 sets l'Argentin Pedro Cachin (6-4, 6-2, 6-4)

François Launay
— 
La joie d'Hugo Gaston après sa qualification au 3e tour de Roland-Garros
La joie d'Hugo Gaston après sa qualification au 3e tour de Roland-Garros — AFP
  • Hugo Gaston poursuit sa route à Roland-Garros.
  • Comme en 2020, le Français s'est qualifié pour le 3e tour du tournoi.
  • Il affrontera au prochain tour le Danois Rune.

A Roland Garros, 

Surtout, ne pas céder à l’euphorie. Malgré les ovations du Lenglen, les félicitations de ses proches et la satisfaction personnelle, Hugo Gaston ne veut pas s’emballer. Qualifié jeudi pour le 3e tour de  Roland-Garros, le Français a une nouvelle fois fait chavirer le public parisien avec son succès en 3 sets contre l’Argentin Pedro Cachin (6-4, 6-2, 6-4).

Difficile pourtant de parler d’exploit quand on tape un lucky loser (repêché du tournoi). Difficile aussi de s’exciter car Gaston n’en est pas à son premier coup d’essai Porte d’Auteuil. En 2020, l’actuel 74e joueur mondial, avait passé trois tours et atteint les huitièmes de finale. D’ailleurs, ce n’est pas nous qui jouons les demi-blasés mais plutôt l’entourage du joueur à l’image de son coach Marc Barbier.

L’expérience de 2020 l’aide à gérer ses émotions

« Dans la gestion des événements, lui comme son staff, on est beaucoup moins dans l’euphorie. Bien sûr qu’on est super contents, je ne vais pas vous le cacher, mais on reste beaucoup plus les pieds sur terre. De toute façon ça ne s’apprend pas, il faut le vivre, on a commencé à le vivre quelques fois, on arrive à gérer ce genre de situation plus efficacement », reconnaît l’entraîneur du joueur de 21 ans.

D’ailleurs, l’expérience de 2020 aide clairement le joueur à mieux maîtriser ses émotions sur son court fétiche du Lenglen. « Je connais un peu plus le terrain contrairement à mon adversaire. C’est un avantage, je suis rentré sur le terrain en étant bien dans la tête et bien physiquement » ; reconnaît le joueur. Un vrai plus à condition de ne pas être programmé samedi sur le court central. « Je me sens bien pour l’instant sur le Lenglen », admet sans détour Gaston à qui on demandait sa préférence entre les deux courts.

Rune, un rude adversaire au prochain tour

En terrain connu sur le Lenglen, le Français le sera aussi face à son adversaire du prochain tour, le Danois Holger Rune. Que ce soit à l’entraînement en début de semaine ou en double cette année sur le circuit, Gaston s’entend bien avec le joueur de 19 ans à la réputation déjà sulfureuse. 40e joueur mondial, le gamin est tout sauf un cadeau même s’il est novice à ce niveau.

« Il a une telle énergie Rune, il a une telle ambition, une telle volonté de performer, là franchement je ne calcule pas le fait qu’il n’ait peut-être pas joué un 3e tour de grand chelem. Il a déjà gagné un 250, il sort d’une demie à Lyon, on parle beaucoup d’Alcaraz mais Rune c’est un super joueur, qui frappe très fort, ça va être un beau combat », promet déjà Marc Barbier. Vivement samedi.