OM – Strasbourg : Les Marseillais écrasent les Strasbourgeois et filent en Ligue des champions grâce aux Lensois

FOOTBALL Incroyable soirée au stade Vélodrome, où l’Olympique de Marseille a largement battu le Racing Club Strasbourg Alsace (4-0), pour décrocher la deuxième place de Ligue 1 grâce à l’égalisation Lensoise en toute fin de match (96e) contre Monaco (2-2)

Adrien Max
— 
Les Marseillais ont largement battu Strasbourg (4-0) et joueront la Ligue des champions la saison prochaine.
Les Marseillais ont largement battu Strasbourg (4-0) et joueront la Ligue des champions la saison prochaine. — Sylvain THOMAS / AFP
  • L’Olympique de Marseille a battu le RCSA 4 buts à 0 samedi soir dans un stade Vélodrome des grands soirs lors de la dernière journée de Ligue 1.
  • Grâce à une égalisation en toute fin de match (96e) des Lensois contre Monaco, les Marseillais finissent 2e du classement et joueront la Ligue des champions la saison prochaine.

Au stade Vélodrome,

Une explosion de joie à la hauteur de l’exploit. L'Olympique de Marseille a largement battu le Racing Club Strasbourg Alsace 4 buts à 0 samedi soir au stade Vélodrome, lors de la dernière journée de Ligue 1, grâce à des buts de Gerson (30e, 86e), Under (72e) et Bakambu (90e). Une victoire qui leur permet d’arracher la deuxième place et la Ligue des champions, grâce au match nul des Lensois contre Monaco dans le même temps (2-2). Supporters, comme joueurs, tous ont explosé de joie sur le but égalisateur Lensois, avant que l’hymne de la Ligue des champions retentisse dans le stade Vélodrome juste après le coup de sifflet final.

Les Marseillais font le taf, les Lensois encore plus

Les hommes de Jorge Sampaoli ont lâché les chevaux samedi soir pour mettre une fessée aux Strasbourgeois (4-0). Gerson a rapidement donné le ton (30e), avant d’être imité par Under (72e). Les Marseillais ont poussé jusqu’au bout pour espérer accrocher la deuxième place à la différence de but, toujours avec Gerson (86e), avant que Bakambu ne cloue le spectacle (90e). Mais c’est finalement les Lensois, en égalisant à la toute fin (96e) contre Monaco (2-2), qui offre une deuxième place synonyme de qualification en Ligue des champions aux Marseillais.

Gerson, l’homme à tout faire de l’OM

Largement décrié à son arrivée, le milieu brésilien de l’OM, Gerson, a réussi à faire taire toutes les critiques à son encontre en l’espace de six mois. Son match contre Strasbourg prouve une nouvelle fois pourquoi. Le couteau suisse de Jorge Sampaoli, positionné en piston gauche, a montré la voie à ses coéquipiers en ouvrant le score à la demi-heure de jeu. Un but qu’il s’est construit lui-même en se décalant à gauche des buts de Sels, avant de fusiller le gardien alsacien. Gerson était partout, en attaque pour décaler ses coéquipiers, ou en défense pour couper la dernière passe. Et encore là pour inscrire un doublé en toute fin de match (86e). Il sera l’homme fort de l’OM la saison prochaine sans aucun doute.

Le Vélodrome en mode Ligue des champions

Les supporters marseillais ont été à la hauteur de l’importance de ce match pour la course à la Ligue des champions. Tifos, chant, fumigène et même feux d’artifice, le Vélodrome avait un avant-goût des soirées européennes que l’OM connaîtra la saison prochaine. Comme toujours, les supporters marseillais ont été exemplaires en poussant leur équipe pendant tout le match, avant d’être récompensé par les Lensois. La folie s’est d’abord emparée des tribunes lorsque Ganago a égalisé pour Lens à la 96e minute, avant de se propager aux joueurs sur la pelouse. Ça promet pour la saison prochaine !