20 Minutes : Actualités et infos en direct
SPORT D'HIVERLe gros globe est presque dans la poche pour Fillon-Maillet

Biathlon : Fillon-Maillet sur sa lancée des JO, le gros globe est presque dans la poche

SPORT D'HIVERVainqueur du sprint de Kontiolahti, Fillon Maillet compte désormais 157 points d’avance sur son dauphin Emilien Jacquelin avant les deux dernières étapes de la Coupe du monde à Otepaa en Estonie (10 au 13 mars) et à Oslo (17 au 20 mars).
Quentin Fillon-Maillet a poursuivi sur sa lancée des JO.
Quentin Fillon-Maillet a poursuivi sur sa lancée des JO.  - Vesa Moilanen / Lehtikuva / AFP / bizdev
Julien Laloye

Julien Laloye

Après sa razzia aux JO de Pékin, Quentin Fillon Maillet a repris de plus belle sa marche en avant en Coupe du monde de biathlon et s’est encore un peu plus rapproché du gain du gros globe de cristal en remportant samedi le sprint de Kontiolahti. Plus grand-chose ne devrait empêcher le double champion olympique d’être sacré en fin de saison tant sa domination paraît écrasante. Le Français en a livré une nouvelle démonstration en Finlande en rendant une copie propre, dans la lignée de ses prestations aux Jeux.

Boe en vacances, plus de rival pour QFM

Sans le triple tenant de la Coupe du monde Johannes Boe, déjà parti en vacances après sa moisson olympique en Chine (4 titres), et son frère Tarjei, n°3 mondial, la tâche de QFM était certes facilitée. Mais le Jurassien ne s’est pas démobilisé, restant focalisé sur son objectif. Impeccable au tir (10/10) et toujours aussi efficace sur les skis, il a survolé les débats pour finir avec 18,3 secondes d’avance sur le Norvégien Filip Andersen.

L’impact sur le classement général n’est pas négligeable puisque Fillon Maillet compte désormais 157 points d’avance sur son dauphin Emilien Jacquelin, 6e ce samedi, avant les deux dernières étapes de la Coupe du monde à Otepaa en Estonie (10 au 13 mars) et à Oslo (17 au 20 mars). Si on retranche les deux plus mauvais résultats des biathlètes, comme l’impose le règlement, l’avantage de Fillon Maillet est de 127 longueurs sur son compatriote.

L’issue de la saison ne fait donc aucun doute et le biathlète de 29 ans, qui a signé son 6e succès de l’hiver, devrait devenir, sauf cataclysme, le quatrième Français à s’emparer du gros globe de cristal après Patrice Bailly-Salins (1994), Raphaël Poirée (2000, 2001, 2002, 2004) et Martin Fourcade (de 2012 à 2018).

Sixième Français à réaliser cet exploit

« Je suis super satisfait », a déclaré Fillon Maillet. « Le but c’est d’engranger le maximum de points au classement général et de continuer à faire de belles performances. Je ne suis pas là juste pour assurer mais continuer à performer. Il y avait de l’inquiétude à la fin des Jeux à cause de la fatigue​. J’ai eu de grosses sollicitations. Donc une fois rentré à la maison, j’ai essayé de me reposer un maximum pour récupérer le plus et reprendre du jus pour la suite. Je ne savais pas comment ça allait se passer. Cela n’a pas été spécialement facile à gérer mais je suis en bonne posture. Je continue de rester dans une très bonne dynamique ».

Fillon Maillet a également affirmé ne pas vouloir « rentrer dans les calculs » et indiqué ne pas regarder les écarts au classement général de la Coupe du monde. « Je reste concentré sur la manière, sur la gestion de mon tir et de la course, et sur ma technique », a-t-il assuré. Il aura toutefois une nouvelle occasion d’assommer la concurrence dimanche lors de la poursuite, un exercice dont il détient le titre olympique et dans lequel il est invaincu depuis cinq courses.

Sujets liés