Stade Rennais : Laborde, Terrier, Majer, Bourigeaud… La saine rivalité des meilleurs buteurs et passeurs, le secret du succès ?

FOOTBALL Les deux attaquants rennais ont inscrit onze buts chacun cette saison et ont porté Rennes vers le succès face au Stade Brestois

Camille Allain
Ligue 1 : Le debrief express de Stade Rennais - Stade Brestois (2-0) — 20 Minutes
  • Martin Terrier et Gaëtan Laborde ont inscrit 11 buts chacun cette saison et portent leur équipe parmi les plus offensives de Ligue 1.
  • Dans le même temps, Lovro Majer et Benjamin Bourigeaud se battent pour la place de meilleur passeur du club.
  • Une rivalité saine qui a permis aux Rennais de disposer du Stade Brestois dimanche (victoire 2-0) grâce à un jeu collectif bien huilé.

La rage de Gaëtan Laborde. La patte de Martin Terrier. Dimanche, les deux attaquants du Stade Rennais ont chacun évolué dans leur registre pour marquer de leur empreinte le succès face au  Stade Brestois. Les deux hommes ont inscrit un but chacun pour permettre  à leur équipe de s’imposer 2-0 dans le derby breton qu’ils ont largement dominé. Ils en sont à onze unités chacun, ce qui les place tous les deux sur le podium de la Ligue 1 derrière Jonathan David et Wissam Ben Yedder. Notons que dans le cas des deux Rennais, ils n’ont inscrit aucun penalty, parce que leur équipe n’en a obtenu aucun. Ces 22 buts ont tous été plantés dans le jeu, parfois au terme de mouvements collectifs dans lesquels les Rennais excellent cette saison. Grâce à qui ? A Lovro Majer et Benjamin Bourigeaud qui se battent pour distribuer les galettes (bretonnes) à leurs buteurs chaque week-end. Une concurrence saine qui semble tirer toute l’équipe vers le haut.

Dimanche, Gaëtan Laborde aurait pu inscrire l’un des buts de l’année si Marco Bizot n’avait pas repoussé sa reprise de volée d’une magnifique main ferme. Martin Terrier aussi n’était pas loin de la pépite mais sa frappe enroulée a heurté le poteau du gardien néerlandais, par ailleurs excellent dimanche. « Il manquait quelques centimètres. Mais je suis aussi content d’avoir inscrit un but moche », glissait l’ancien Lyonnais à l’issue de la rencontre. Sa tête au second poteau, validée en deux temps grâce à la goal line technology à la limite du temps réglementaire, a surtout permis à son équipe de sceller le sort d’un match qu’elle aurait pu laisser échapper. Souvent taquiné par son directeur sportif Florian Maurice pour sa volonté de « jouer beau », l’attaquant se tire la bourre avec son coéquipier pour le statut de meilleur buteur de l’équipe. « Ils mettent en avant le collectif avant tout. Ils sont au service de l’équipe sur leurs courses mais aussi défensivement. Il y a de l’altruisme, c’est sain », a résumé Bruno Genesio.

Qui finira devant au classement des buteurs ?

Selon un confrère, le dernier Rennais à avoir inscrit 11 buts en 23 journées s’appelait Stéphane Guivarc’h. Ça vous replace la performance. Si Gaëtan Laborde a inscrit trois buts sous les couleurs de Montpellier et huit à Rennes, il semble bien chaud pour concurrencer son partenaire toute la saison. Et qui finira devant au classement des buteurs ? « Je ne sais pas du tout. Mais tant qu’ils nous mettent des buts, on est très contents », glisse Benjamin Bourigeaud.


Auteur d’un bon match dimanche, l’ancien Lensois a vu Lovro Majer le dépasser au classement des meilleurs passeurs de Ligue 1 (six passes décisives pour le Croate). Auteur d’une merveille de louche pour servir Gaëtan Laborde sur le premier but, le milieu croate a été inspiré et spectaculaire sur la pelouse du Roazhon Park. Au point de venir mettre la pression sur Bourigeaud, qui a eu le droit à un tifo et des chants à son nom pour avoir dépassé les 200 matchs en rouge et noir. Une concurrence saine ? « Oui car on se tire la bourre dans le bon sens. C’est le travail collectif qui est récompensé. On est toujours restés positifs », rappelle Benjamin Bourigeaud.

Surtout, Rennes s’avance avec un collectif bien armé, qui ne semble pas dépendant d’un ou deux joueurs et déraille quand son seul leader est absent. Bruno Genesio y voit un excellent moyen de performer cette saison même s’il faudra être plus constant dans le jeu et les résultats. « On sait que si vous avez 2 joueurs à 15 buts ou plus, vous n’êtes pas loin du podium ou des quatre premières places. C’est intéressant ». Les Bretons, qui ont repris leur cinquième place, en auront bien besoin vendredi prochain au moment d’aller défier le PSG. A l’aller, les Rennais l’avaient emporté 2-0 au terme d’un match très intense. Revanche au parc vendredi.