Montpellier : La commission de discipline supprime le carton rouge de Wahi... pourtant validé par la VAR

LIGUE 1 Les Montpelliérains menaient à Strasbourg lorsque le jeune attaquant a été injustement exclu, sans que la VAR, de façon incompréhensible, ne décide de revenir sur ce carton

Jérôme Diesnis
— 
Elye Wahi (à g., ici contre Monaco) a été blanchi par la commission de discipline de la LFP.
Elye Wahi (à g., ici contre Monaco) a été blanchi par la commission de discipline de la LFP. — Mandoga Media/Sipa USA/SIPA

La commission de discipline de la Ligue Professionnelle de Football a décidé d’annuler le carton rouge attribué au  Montpelliérain Elye Wahi. L‘attaquant avait été exclu peu après son entrée en jeu à Strasbourg (3-1). Les images montraient pourtant clairement que le joueur n’avait pas touché son adversaire, pas plus qu’il n’avait l’intention de faire faute.

Jugeant à vitesse réelle, l’arbitre de la rencontre l’avait expulsé. L’attitude du joueur, impliqué dans une échauffourée quelques instants plus tôt dès son entrée en jeu, avait peut-être influencé son jugement. Mais la VAR, censée corriger les erreurs manifestes, n’avait pas jugé nécessaire de le déjuger après avoir visionné des images pourtant évidentes. Ces mêmes images qui ont permis à la commission de discipline de blanchir le joueur.



Montpellier menait 1-0 avant de s’effondrer à 10 contre 11

Les Montpelliérains avaient développé un profond sentiment d’injustice après cette sanction improbable. Avant d’être réduit à dix, Montpellier menait 1-0 sur la pelouse de Strasbourg. L’équipe, certes en difficulté depuis la reprise de la seconde période, s’était ensuite complètement effondrée après ce carton rouge pour s’incliner 3-1.

Elye Wahi pourra être aligné contre Troyes mercredi, en match en retard de la 20e journée de Ligue 1. Ce qui ne suffira pas à enlever aux supporteurs et joueurs montpelliérains l’amertume de ce scénario en Alsace.