Ballon d'Or : Messi, Lewandowski, Benzema… Qui aura le précieux trophée ce lundi soir ?

SUSPENSE La soirée animée par Didier Drogba et la journaliste Sandy Heribert se déroulera au théâtre du Châtelet à Paris à partir de 20h30

20 Minutes avec AFP
— 
Qui remportera le Ballon d'Or 2021? — 20 Minutes

Messi, Lewandowski, Benzema, ou encore Ronaldo n’ont plus qu’une journée à retenir leur souffle. Les prétendants au Ballon d’Or vont enfin savoir ce lundi soir lequel repartira avec le prestigieux trophée de meilleur joueur de l’année. Chez les femmes, l’incroyable saison du Barça plaide pour Putellas voire Jennifer Hermoso, mais des joueuses de Chelsea ont des arguments à faire valoir, comme Sam Kerr, Fran Kirby, Pernille Harder ou Jessie Fleming, également sacrée championne olympique avec le Canada.

Le suspense va donc prendre fin à partir de 20h30. Depuis le théâtre du Châtelet à Paris, Messi saura s’il rentre encore plus dans la légende en remportant une septième fois la récompense. Malgré une saison en club en demi-teinte, il doit principalement son statut de favori à ses performances en sélection. Avec l’Argentine le joueur a en effet atteint le Graal en remportant en juillet un titre international majeur : la Copa America.

Le Covid-19 casse le rêve de « Lewy »

En cas de sacre lors de ce gala, animé par Didier Drogba et la journaliste Sandy Heribert, Messi serait le second joueur du PSG à soulever le prestigieux trophée, mais le premier à le faire avec le maillot bleu et rouge. Le Libérien Georges Weah a joué la moitié de l’année 1995 à Paris, mais a été sacré sous les couleurs de l’AC Milan.

Messi est cependant loin d’être le seul à rêver du trophée. Lewandowski pourrait par exemple bien emporter les suffrages des 180 jurés, un journaliste par pays. « Lewy » aurait eu toutes ses chances en 2020, où il a remporté la Ligue des champions avec le Bayern Munich. Mais en raison du Covid-19 qui a perturbé les compétitions, le magazine France Football, qui remet le trophée depuis 1956, ne l’a pas attribué l’an dernier et il a dû se contenter du Prix « The Best » remis par la FIFA. L’international polonais n’a pas pour autant levé le pied. Le serial-buteur a battu cette année le record du mythique Gerd Müller (40 buts) en marquant 41 fois sur une saison de Bundesliga, même s’il n’a brillé ni en C1, ni avec la Pologne à l’Euro.

CR7 en embuscade

Karim Benzema possède aussi la classe et la personnalité d’un lauréat, en dépit d’une saison collective inachevée avec le Real Madrid et d’une élimination précoce avec la France à l’Euro. Sa récente condamnation à un an de prison avec sursis dans l’affaire de la « sextape » ne plaide pas non plus en sa faveur. Le verdict du tribunal est toutefois tombé le 24 novembre, soit bien après le 24 octobre date de la clôture des votes pour le trophée si convoité. Les jurés auront par contre peut être été influencés positivement par le rôle joué par l’attaquant pour guider les Bleus vers une victoire en Ligue des nations le 10 octobre.

Derrière ce trio de favoris, il ne faut par contre pas mésestimer Cristiano Ronaldo, qui porte sur ses épaules Manchester United où il est retourné cet été. Le joueur n’a toutefois pas évité les barrages du Mondial-2022 pour le Portugal et n’a gagné que la Coupe d’Italie cette année avec la Juventus.