PSG : Les négociations avec Zinédine Zidane seraient entamées

FOOTBALL Le journal « Le Parisien » assure ce jeudi que les dirigeants parisiens sont passés à l’offensive en vue de l’été prochain… voire avant, si jamais l’opportunité se présentait

N.C.
— 
Zinédine Zidane finira-t-il sur le banc du PSG?
Zinédine Zidane finira-t-il sur le banc du PSG? — Pressinphoto/Shutterstock/SIPA

Ça frétille au sujet du banc du PSG, et ça ne risque pas de se calmer tout de suite. Envoyé par toute l’Angleterre à Manchester United, où la place a été libre par Ole Gunnar Solskjaer, Mauricio Pochettino vit actuellement sous une intense pression. Le coach argentin a eu beau rappeler mollement qu'il était «heureux à Paris» mardi, ses récentes déclarations à L’Equipe et à la presse anglaise sur ses difficultés à installer son projet ne sont pas passées inaperçues.

La défaite à Manchester City, mercredi, non plus. Les Parisiens ont pris une leçon de foot qui, si elle n’a pas de conséquence immédiate, interroge sur la capacité de cette équipe à assouvir les ambitions élevées du club et de ses propriétaires. Pochettino est-il toujours l’homme de la situation ? Veut-il l’être, d’ailleurs ? Quoi qu’il en soit, les dirigeants parisiens ont entamé des discussions avec Zinédine Zidane, assure Le Parisien ce jeudi.

Le rêve qatari de voir Zizou sur le banc n’est pas nouveau. Mais les « planètes sont alignées », selon un proche de l’ex-entraîneur du Real Madrid, cité par le quotidien francilien. Pochettino est attiré par l’Angleterre, Zidane n’a aucune certitude de reprendre les Bleus après la prochaine Coupe du monde, bref le timing semble idéal.

Le seul apte à gérer ce vestiaire

« Reste la question du calendrier », indique Le Parisien. Paris négociait à la base pour enrôler le Français l’été prochain, mais les choses pourraient s’accélérer, même si ce dernier ne souhaiterait pas – dans l’idéal – reprendre le club en cours de saison.

L’idée des dirigeants du PSG est claire, en tout cas. Seul Zidane (et Guardiola, mais il n’est pas dispo) est selon eux apte à siffler la fin de la kermesse dans le vestiaire. « Avec un coach qui a l’habitude de gérer les stars, ça ne se passerait pas comme ça », estime une source qatarienne auprès du Parisien. Peut-être… En tout cas, nous, on est prêts à observer l’expérience.