FC Séville-Losc : Enfin efficace, Jonathan Ikoné ne tire plus la tronche

FOOTBALL L’attaquant lillois a été décisif mardi soir lors du succès du Losc à Séville (1-2)

Francois Launay
— 
La joie de Jonathan Ikoné après son but face à Séville
La joie de Jonathan Ikoné après son but face à Séville — JORGE GUERRERO / AFP
  • Après trois mois sans marquer, Jonathan Ikoné a retrouvé le chemin des filets mardi à Séville.
  • Peut-être un déclic pour l’attaquant de 23 ans qui sort d’une longue période de doute qui l’aura vu perdre sa place en équipe de France.

De notre envoyé spécial à Séville

Son sourire et sa fierté en posant en salle de presse avec le trophée d’homme du match ont fait plaisir à voir. Après des mois passés à traîner son spleen ; Jonathan Ikoné a peut-être enfin trouvé le déclic mardi soir à Séville. Décisif en inscrivant le but de la victoire en terre andalouse, l’attaquant nordiste a enfin retrouvé le chemin des filets après quasiment trois mois sans marquer.

Un vrai soulagement pour celui qui n’a pas hésité à aller montrer son trophée aux 500 supporters lillois restés dans le stade après le match pour fêter l'exploit du Losc. « C’était important parce que les supporters ont fait le déplacement et ont su nous donner de l’allant pour qu’on revienne au score avant de gagner ce match. On dédie notre victoire aux supporters », raconte Jonathan Ikoné.

Un gros raté avant la délivrance

Pourtant, il s’en est fallu de peu pour qu’Ikoné passe de héros à zéro. Avant d’inscrire le deuxième but lillois en deuxième période, le joueur de 23 ans avait raté l’immanquable juste avant la mi-temps. Parti seul en contre, il s’est emmêlé les pinceaux en butant sur le gardien andalou. Une occasion en or de prendre l’avantage vraiment gâchée par l’attaquant.

« J’étais revanchard après ça car ce sont des actions qui doivent finir au fond. Dans le vestiaire à la mi-temps, mes coéquipiers sont venus me soutenir et je suis rentré en deuxième période avec l’intention de finir ce que j’avais manqué en première mi-temps », poursuit le joueur du Losc.

Dans le doute pendant de longs mois

Il y a encore quelques semaines, Ikoné aurait plongé dans le doute après un tel raté. Mais l’attaquant, déjà brillant vendredi dernier au Parc des Princes contre le PSG, semble être sur la voie du renouveau après une longue période de doute.

« C’est bien pour « Jorko » car il a eu une saison dernière difficile malgré le titre de champion. Il s’est bien relancé cette saison. On l’a déjà vu virevoltant cette saison. L’étape d’après, c’était l’efficacité et je trouve qu’il a été dans les bons coups à Séville. Il a retrouvé l’efficacité en marquant et c’est un signe que les choses s’améliorent. Il est récompensé de ses efforts. On voit le Jorko qui lui a permis d’être international », estime Jocelyn Gourvennec, son entraîneur.

Plus appelé en bleu depuis des mois par Didier Deschamps​, Ikoné a vu l’Euro lui passer sous le nez. En se montrant décisif mardi chez un grand d’Espagne en Ligue des champions, l’attaquant a trouvé le meilleur moyen de se rappeler au bon souvenir du sélectionneur.