Allier : Test d’alcoolémie pour l’arbitre d’un match de football U18 à la demande d’une des équipes

SOUFFLER DANS LE BALLON Une équipe a prévenu la police, assurant avoir agi pour garantir la sécurité du jeune officiel. Il était négatif. Son adversaire estime qu’elle souhaitait en réalité se venger de ses décisions

20 Minutes avec agence
— 
La formation adverse a expliqué n'avoir noté aucun comportement suspect chez l'arbitre.
La formation adverse a expliqué n'avoir noté aucun comportement suspect chez l'arbitre. — PIXATHLON/SIPA

Les participants de match de football qui a opposé le 16 octobre le Sporting Club Amical Cussétois (SCAC) au Groupement Haut Cher à Cusset (Allier) ont été convoqués en commission de discipline. L'Union nationale des associations familiales (Unaf) du département souhaitait les entendre ce mercredi sur un incident. L'arbitre s'est vu imposer un test d'alcoolémie par la police avant la rencontre, rapporte La Montagne.

Des membres du SCAC ont appelé les forces de l'ordre après avoir jugé que l'arbitre sentait l'alcool. Les fonctionnaires de police venus de Vichy (Allier) ont procédé au dépistage, qui s'est avéré négatif. Le référent arbitre du club de Cusset a expliqué avoir ainsi voulu protéger l'officiel s'il prenait la route après le match. L’Unaf 03 a de son côté estimé que l'équipe de football avait en fait agi par frustration, insatisfaite des décisions du jeune homme.

Aucun signe d'alcoolisation d'après le club adverse

Le Groupement Haut Cher a quant à lui fait savoir qu'il n'avait rien remarqué de suspect chez l'arbitre du match de Départemental 2 des moins de 18 ans, qui a juste laissé tombe son sifflet à plusieurs reprises.

L'Unaf 03 a souhaité « dénoncer l’attitude de certains dirigeants qui ont complètement perdu la tête ». L'Union a indiqué avoir « entièrement confiance » en la commission de discipline, qu'elle veut désormais « laisser travailler sereinement ».