FIFA : Wenger pas contre une présence des arbitres en conférence de presse, « un bon moyen d’éviter les polémiques »

FOOTBALL Arsène Wenger a décidemment plein d'idées pour tout le monde du football

W.P.
— 
Arsène Wenger
Arsène Wenger — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Arsène Wenger est décidément dans tous les bons (ou mauvais, c’est selon) coups depuis qu’il est au développement du football mondial à la FIFA. L’ancien manager d’Arsenal a un projet pour tous, joueur ou non. Prenez les arbitres, par exemple : le Français les verrait bien se faire pourrir en conférence de presse, comme il l’a expliqué à l’occasion des journées de l'arbitrage.

« Ce serait un bon moyen d’éviter les polémiques et de les éteindre avant qu’elles ne soient dans le débat public. Il faudrait obtenir l’aval des arbitres et je ne connais pas assez l’état d’esprit dans lequel ils sont après les matchs pour pouvoir me prononcer. »

Pour les micros ouverts

Pas sûr que ceux-ci acceptent l’offre fort sympathique de Wenger, qui s’était déjà montré en faveur de l’ouverture des micros des arbitres quelques jours plus tôt.

« Je suis personnellement pour la transparence et je trouve que c’est un des moyens d’élever le respect, avait-il noté. Je pense que ce sera sans doute nécessaire. »