Stade Rennais-Strasbourg : Et si Alfred Gomis avait enfin fait taire les critiques ?

FOOTBALL Souvent pris pour cible par les supporters rennais, le portier sénégalais a sorti une claquette décisive ce dimanche après-midi face à Strasbourg

Jérôme Gicquel
— 
Après sa parade décisive en toute de fin de rencontre, Alfred Gomis a lancé le clapping devant le kop rennais.
Après sa parade décisive en toute de fin de rencontre, Alfred Gomis a lancé le clapping devant le kop rennais. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Le Stade Rennais s’est imposé face à Strasbourg ce dimanche après-midi (1-0) et en profite pour s’installer dans le top 5 du championnat.
  • Après l’ouverture de la tête par Nayef Aguerd, le gardien rennais Alfred Gomis a sauvé les meubles en toute fin de rencontre.
  • Après une première saison peu convaincante, le portier sénégalais commence à s’affirmer dans les cages du Stade Rennais.

Au Roazhon Park,

Il a sorti LA parade décisive et permis à son équipe de conserver les trois points. On jouait presque la 95e minute ce dimanche après-midi au Roazhon Park quand Alfred Gomis a sorti le grand jeu. Sur une longue touche déviée par Djiku, Habib Diallo a claqué une tête puissante aux six mètres. Le gardien sénégalais du Stade Rennais s’est alors envolé dans le ciel du Roazhon Park pour détourner le ballon en corner d’une manchette stratosphérique.

Un arrêt de grande classe salué par ses partenaires qui se sont aussitôt rués sur lui pour le féliciter. « Il a fait un match exceptionnel et il nous a sauvés », a reconnu le défenseur Nayef Aguerd à l’issue de la rencontre. Après son arrêt monstrueux qui a scellé la victoire rennaise face à Strasbourg (1-0), Alfred Gomis a même eu le droit de lancer le clapping devant le kop rennais. Un instant de communion forcément apprécié par l’intéressé. « Cela fait plaisir bien sûr de fêter la victoire avec les supporters et de permettre à l’équipe de conserver des points même si c’est notre boulot », a-t-il confié en zone mixte.

Pris en grippe par certains supporters

Depuis son arrivée en Bretagne en septembre 2020, tout n’a pourtant pas été rose pour le géant de 1,96 mètre. Ayant la lourde tâche de succéder à son compatriote Edouard Mendy, parti à Chelsea, Alfred Gomis a connu une première saison très compliquée, entachée de blessures. Sur le terrain, ses performances n’ont pas non plus convaincu les supporters rennais et les critiques se sont alors abattues sur le portier sénégalais.

« J’accepte ces critiques mais je ne garde que celles qui m’aident à grandir », a-t-il indiqué en zone mixte, taclant au passage les pseudo-supporters qui l’ont incendié sur les réseaux sociaux. « Ceux-là, je ne peux pas les calculer, a-t-il ajouté. Car aujourd’hui sur les réseaux sociaux, on peut se cacher derrière la photo d’un chien et critiquer n’importe qui ».

« Des critiques parfois justifiées, parfois exagérées », selon Genesio

Alfred Gomis se montre au passage assez lucide sur sa situation. Oui il a fait des erreurs et il les assume. Mais depuis quelques matchs, il se montre surtout décisif avec le Stade Rennais avec un troisième « clean-sheet » en championnat. De quoi ravir son entraîneur. « Il a eu des moments très difficiles, a estimé son coach Bruno Genesio. Il a su les surmonter et faire le dos rond. Là, il est davantage en confiance et on voit que ça change beaucoup de choses. Je suis très content pour lui. Il a subi des critiques parfois justifiées, parfois exagérées mais il a toujours continué à travailler ».

Son partenaire Nayef Aguerd va dans le même sens. « C’est un mec qui travaille et qui essaie à chaque fois de s’améliorer, a souligné le défenseur marocain. Et là aujourd’hui, il a montré qu’il avait du caractère ». Et peut-être aussi fait taire quelques critiques.