Toulouse : Le marathon international abandonné pour au moins deux ans

JET D'EPONGE Le marathon international de Toulouse n’aura pas lieu cette année. Ni la suivante. Trop déficitaire, la course n’a pas trouvé sa place

H.M.
— 
Plus de peloton sur les ponts de Toulouse pendant au moins deux ans. Illustration
Plus de peloton sur les ponts de Toulouse pendant au moins deux ans. Illustration — P. Nin / Toulouse Metropole

L’édition 2019 de Marathon international du Grand Toulouse, qui a réuni 13.000 coureurs, aura-t-elle été la dernière de l’Histoire ? Après l’annulation de l’événement en 2020 pour cause de Covid-19, Philippe Plantade, le vice-président de la métropole en charge des Sports, confirme dans les colonnes de La Dépêche du Midi que l’événement sportif traditionnel de fin octobre, créé en 2007, n’aura plus lieu. Ni cette année, ni les deux suivantes.

Ce pas de côté n’a rien à voir avec la pandémie. Il est lié au déficit chronique de la manifestation « de 375.000 euros environ », notamment pour l’édition 2019 organisée en régie directe par la métropole après que la Fédération française d’Athlétisme a jeté l’éponge. L’élu évoque un « ensemble » de raisons à ses difficultés financières : l’inflation des dispositifs de sécurité depuis 2015 et le retour de Vigipirate, la difficulté de trouver de partenaires ou encore l’échec du « naming » de l’événement.

Pour les deux années qui viennent, une partie de l’argent qui ne servira pas à combler le déficit du marathon doit être utilisée à financer plusieurs autres manifestations sportives pour un public plus familial.