Bayern Munich : Lucas Hernandez ira bien à Madrid pour répondre à la justice espagnole… avant la case prison ?

JUSTICE L’aîné des frères Hernandez est convoqué par la justice espagnole après son non-respect d’une mesure d’éloignement de sa compagne

N.S. avec AFP
— 
Lucas Hernandez le 7 juin 2021 au Stade de France, lors d'un entraînement de l'équipe de France.
Lucas Hernandez le 7 juin 2021 au Stade de France, lors d'un entraînement de l'équipe de France. — Franck Fife / AFP

C’est la première déclaration d’un dirigeant du Bayern Munich dans l’« affaire Lucas Hernandez ». L’international français de 25 ans est attendu mardi à Madrid, pour répondre à la convocation d’un tribunal. Jeudi soir, en marge d’une manifestation organisée au centre d’entraînement du club bavarois, son président Herbert Hainer a indiqué : « Il y va maintenant, puis il sera entendu, puis nous verrons. »

Le défenseur champion du monde doit comparaître devant la justice espagnole pour ne pas avoir respecté une mesure d’éloignement imposée en février 2017 après une rixe avec sa compagne, qu’il a épousée quelques mois plus tard. Il évoluait alors à l’Atlético Madrid. La violation de cette décision judiciaire lui a valu une condamnation à six mois de prison en 2019, non exécutée à ce jour. La justice espagnole a ordonné mercredi l’incarcération de l’aîné des frères Hernandez, qui aura après l’audience de mardi dix jours pour entrer « volontairement » en prison.

« Une infraction très grave »

Un porte-parole du tribunal régional supérieur de Madrid a défendu l’ordonnance d’incarcération dans une interview vendredi dans le journal allemand Bild : « Il y a deux condamnations pour violence domestique et aussi une troisième pour violation de la sentence. C’est une infraction très grave », a déclaré Luis Sala au journal. Le juge de la 32e chambre pénale ne pouvait « qu’appliquer la loi », a-t-il ajouté.