PSG : « Il était devenu celui qu’il fallait abattre », la mère de Kylian Mbappé monte au front à son tour

FOOTBALL Fayza Lamari a longuement répondu aux questions de lecteurs du « Parisien », ce jeudi

N.C.
— 
Fayza Lamari, la mère de Kylian Mbappé, au Parc des Princes, le 27 octobre 2019.
Fayza Lamari, la mère de Kylian Mbappé, au Parc des Princes, le 27 octobre 2019. — JOHN SPENCER/SIPA

Quand on l’attaque, l’empire Mbappé contre-attaque. Critiqué après l’Euro, puis concernant le feuilleton de son départ ou non au Real Madrid, Kylian Mbappé a donc décidé de prendre la parole mardi, dans L’Equipe et sur RMC, pour livrer sa version des faits sur tous ces sujets. Ce jeudi, c’est sa mère, Fayza Lamari, qui s’est longuement confiée face à quelques lecteurs du Parisien. Elle y parle de tout, dans le désordre sa famille, l’argent, son mal-être face à la pression des débuts, Véronique Rabiot, et bien sûr en fil rouge de son fils, qu’elle entend défendre.

Elle assure qu’elle se serait bien passée de cette sortie médiatique – « Kylian me demande depuis deux ans de sortir du bois, alors que moi je veux continuer à aller à la Fête de l’Humanité tranquillement » – mais les circonstances l’y ont poussée. « Kylian ne peut pas passer de gendre idéal à diablotin, assène Fayza Lamari. (…) Il était devenu celui qu’il fallait abattre sur la place publique. Et là, c’est la maman qui intervient. Il a 22 ans, il va commettre des erreurs, mais il ne méritait pas tout ce qui lui est arrivé. Donc là, je sors telle une louve. »

Elle ne réfute pas l’image que renvoie son fils, au mieux pleine d’assurance, au pire hautaine. Mais peut l’expliquer. « C’est aussi de sa faute, parce que c’est la seule manière qu’il a trouvée de se protéger, estime-t-elle. Il faut peut-être qu’il apprenne à s’ouvrir un peu plus. Et nous à communiquer un peu mieux pour se rapprocher un peu plus du personnage de Kylian. Car ce n’est pas le même en off. »

« Kylian veut se trouver au centre d’un projet sportif »

Là où Mbappé apparaît tel quel, en revanche, c’est quand il chambre ou envoie une petite pique. « Il provoque en permanence. Il adore ça mais c’est un jeu pour lui. Il n’y a aucune méchanceté mais il vous rend dingue ! Il me l’a fait toute son enfance : j’étais convoquée tous les jours ! », dit la maman en rigolant. Plus sérieuse, elle rappelle aussi qu’elle et le père de l’attaquant n’hésitent jamais à lui rentrer dedans s’ils estiment que quelque chose ne va pas.

On terminera par les mots de Fayza Lamari sur l’avenir de son fils. Elle révèle que ce dernier a refusé deux offres de prolongation cet été. Si des discussions sont en cours avec les dirigeants parisiens, on sent tout de même que rien n’empêchera le champion du monde de signer au Real ​l’été prochain. Même si l’équipe du PSG fait plus rêver. « Il avait décidé le Real car il voulait réaliser son rêve et être au début de l’histoire, faut-elle savoir. Si vous rajoutez au Real Kylian, plus trois ou quatre joueurs dans les quatre années à venir, cette équipe n’est plus la même. Kylian veut se trouver au centre d’un projet sportif. Il a besoin de défis en permanence. »