Losc-Montpellier: Libéré, délivré, le champion de France lillois s'impose enfin en Ligue 1

FOOTBALL Vainqueur dimanche à domicile de Montpellier (2-1), Lille a décroché son premier succès de la saison en Ligue 1

Francois Launay
— 
Lille a décroché son premier succès de la saison en Ligue 1
Lille a décroché son premier succès de la saison en Ligue 1 — Michel Spingler/AP/SIPA
  • Après un début de saison compliqué, le champion de France sortant a décroché son premier succès en championnat dimanche face à Montpellier.
  • Un soulagement pour les joueurs et le coach même si beaucoup de choses restent à régler.

Des joueurs lillois acclamés par leur public à la fin du match. Covid oblige, la scène n’avait plus été aperçue depuis plus d’un an au stade Pierre Mauroy. Mais ce dimanche, le Losc a enfin renoué avec la communion populaire dans son enceinte. Vainqueur de Montpellier (2-1), le champion de France sortant a décroché son premier succès de la saison à l’issue de la quatrième journée de Ligue 1. De quoi clairement soulager Jocelyn Gourvennec, un entraîneur lillois attendu au tournant après un début de championnat difficile.

« C’était important de gagner, de se repositionner au classement (10e), de montrer au public qu’on n’était pas satisfait du dernier match à domicile (défaite 0-4 contre Nice). Je trouve qu’on a fait un match plein, pas parfait mais plein. On a encore pêché dans le manque d’efficacité », reconnaît l’entraîneur lillois.

Une défense très fébrile depuis le début de saison

Car ce premier succès de la saison n’a pas encore levé tous les doutes du début de saison côté lillois. Le Losc n’a pas été souverain en fin de match malgré une supériorité numérique suite à l’expulsion de Junior Samba (73e). La faute à une défense encore un peu fébrile à l’image de Tiago Djalo peu à l’aise dans son couloir droit. Globalement, depuis le début de saison, la meilleure défense de l’an passé a déjà encaissé neuf buts en quatre matchs. Embêtant quand on vise le haut du tableau comme le reconnaît Benjamin André

Un effectif limité pour jouer sur les deux tableaux

« Evidemment qu’on n’est pas satisfait de ce début de championnat. On n’est pas censé prendre autant de buts. On doit faire beaucoup mieux dans le jeu, dans les duels. L’équipe a très peu changé, les qualités sont là. On sait ce qu’on doit faire. Il faut remettre la machine en route », martèle un milieu de terrain qui ne cache pas ses doutes quand on lui demande si l’effectif actuel est capable de jouer à la fois la Ligue 1 et la Ligue des champions. « Je ne sais pas si on est suffisamment armés. On va voir ce qui va se passer dans les prochains jours. On a de la qualité, on a pas mal de joueurs mais ça dépendra des derniers mouvements du mercato », conclut Benjamin André.

Même si au vu du contexte économique compliqué, Lille pourrait surtout perdre des joueurs (Ikoné, Celik…) plutôt que de se renforcer d’ici mardi soir, date de la fin du mercato.