France-Suisse : Oui, Yann Sommer était bien positionné au moment du penalty de Kylian Mbappé

FAKE OFF Une capture d'écran trompeuse circule sur les réseaux sociaux

M.Co.
— 
L'arrêt de Yann Sommer.
L'arrêt de Yann Sommer. — Vadim Ghirda/AP/SIPA
  • Des supporters français contestent la validité du penalty arrêté lundi par Yann Sommer, le gardien suisse, face à Kylian Mbappé lors de l'élimination de la France par la Suisse en 8e de finale de l'Euro 2021.
  • Une nouvelle règle, en vigueur depuis 2019, stipule que le gardien doit avoir au moins un pied sur la ligne au moment où la balle a été tirée. 
  • Un replay montre que c'était bien le cas, contrairement à ce que le laisse entendre des publications virales sur les réseaux sociaux.

C’est la polémique qui nourrit l’espoir, pour certains, de revoir jouer France-Suisse : Yann Sommer, le gardien suisse, était-il bien positionné sur la ligne au moment du penalty de Kylian MBappé en 8e de finale de l'Euro 2021 ?

Le débat agite les réseaux sociaux, où une capture d’écran circule de manière virale. Elle montre le pied gauche du gardien suisse qui semble être au-dessus de la ligne de but, alors que l’attaquant français s’apprête à tirer. Des supporters entendent ainsi montrer que le goal n’était pas correctement positionné – le pied sur la ligne –, ce qui annulerait la validité de son arrêt qui a coûté la qualification aux Bleus lundi.

Le pied de Sommer est au-dessus de la ligne, comme l'autorise une nouvelle règle depuis 2014.
Le pied de Sommer est au-dessus de la ligne, comme l'autorise une nouvelle règle depuis 2014. - Capture d'écran Facebook

FAKE OFF

Yann Sommer suivait une nouvelle règle qui impose depuis 2019 aux gardiens de ne garder qu’un seul pied sur la ligne de but au moment du tir. Ceux-ci devaient garder les deux pieds auparavant.

Ce pied peut être en contact direct avec la ligne, mais aussi simplement se trouver au-dessus d’elle, selon l’International Football Association Board, l’instance qui instaure les règles du jeu. « Au moment du tir, le gardien de but doit avoir au moins un pied sur sa ligne (ou au même niveau si le pied ne touche pas le sol) », explique ainsi l’IFAB.

Dans la version anglaise de la règle, l’instance précise que le gardien n’est pas obligé d’avoir tout le pied qui touche la ligne, une partie suffit.

Sur la capture d’écran qui circule sur les réseaux sociaux, Kylian Mbappé n’a pas encore frappé la balle. Cette règle du pied sur la ligne s’applique au moment du tir. « Le ballon est en jeu lorsqu’il a été botté et a clairement bougé », détaille l’IFAB, ce qui n’est pas le cas sur la capture d’écran virale.

A deux heures, quarante minutes et trente-huit secondes sur ce replay, on voit clairement que le gardien suisse avait le talon gauche sur la ligne de but juste après la frappe de Kylian Mbappé.

L’arbitre argentin du match, Fernando Rapallini, a mis quelques secondes avant de valider l’arrêt, sûrement le temps de faire des vérifications avec la VAR. De quoi laisser peu d’espoir aux supporters des Bleus.