France-Suisse : « On écrit une page d’histoire »... Les Suisses sur leur nuage après avoir sorti les champions du monde

FOOTBALL La Nati a enfin brisé son plafond de verre des 8es de finale, et pas de n'importe quelle manière

N.C.
— 
Les Suisses explosent de joie après leur victoire contre la France à l'Euro 2021.
Les Suisses explosent de joie après leur victoire contre la France à l'Euro 2021. — Marko Djurica/AP/SIPA

La Suisse tient le plus grand exploit de son histoire. Pour une équipe qui échouait à chaque fois en 8e de finale ces dernières années, sortir les champions du monde en titre après avoir été menée 3-1 à un quart d’heure de la fin est une performance monumentale.

La Nati va jouer un quart de finale d’une grande compétition pour la première fois depuis 1954, et c’est aussi la première fois qu’elle passe un tour à élimination directe depuis 1938. Cela vous situe le retentissement de cette victoire de l’autre côté des Alpes, où on racontera encore ce match à ses petits-enfants dans cinquante ans.

« On écrit une page d’histoire aujourd’hui, chaque Suisse, peu importe où il vive, peut être fier, assure Granit Xhaka. Je me dis que peut-être à 3-1 la France pensait que c’était terminé, je ne parle pas d’arrogance, mais je savais que si on marquait le 3-2... Après le penalty manqué, les buts encaissés ont été un coup dur à avaler, mais on s’est remis après le 3-1, on est revenus. C’est difficile de trouver les mots, je peux seulement dire merci à toute cette équipe et être reconnaissant envers le coach. »

Vladimir Petkovic, justement, était lui presque sans voix au terme de ce match de fou. Le sélectionneur a trop crié, pendant 120 minutes et même un peu plus, pour haranguer ses joueurs. « Les deux buts sont arrivés trop vite après le penalty manqué, pour des joueurs normaux, c’est quasiment impossible de revenir, mais aujourd’hui on était une super équipe, apprécie le technicien. Chaque joueur a tout donné, le collectif a tout donné, et puis la foi est revenue, pour égaliser et avoir la force dans cette dernière demi-heure. »

L’adoubement de Rodgeur

De Yann Sommer, qui a arrêté le dernier tir au but de Mbappé, à Seferovic, auteur d’un doublé autoritaire au milieu de la défense française, tous sont des héros nationaux ce mardi matin. Et c’est le plus célèbre des Suisses, Roger Federer, qui a adoubé ses copains footballeurs. « Grand bravo. Gros combat. Avec cœur. Et maintenant les quarts de finale », a twitté Rodgeur depuis Wimbledon.

« C’était une soirée de football incroyable, nous avons fait preuve d’une grosse mentalité, de cœur, raconte Sommer. Je suis incroyablement fier de cette équipe. C’est l’histoire. » Effectivement, et tant qu’on y est, ce n’est peut-être pas fini. L’Espagne attend maintenant cette sélection qui n’a plus peur de rien.

« Une telle victoire nous fait avancer mentalement, et aussi pour la confiance en nous, dit Petkovic. On a atteint un nouveau niveau, maintenant je vais exiger de l’équipe de montrer chaque fois le même. » C’était dit sur le ton de la blague, mais on soupçonne le Croate d’origine de ne pas plaisanter tant que ça, dans le fond.