OGC Nice : Christophe Galtier veut atteindre « des objectifs élevés »

FOOTBALL Le nouveau coach du Gym, Christophe Galtier, a mené sa première séance d’entraînement ce mardi

Fabien Binacchi
— 
OGC Nice: Le nouveau coach Christophe Galtier déjà au travail — 20 Minutes
  • L’OGC Nice a officialisé lundi en fin de journée le recrutement de Christophe Galtier. il s’est engagé pour trois ans.
  • L’ancien coach de Lille, champion de France en titre, a été séduit par le projet ambitieux du club et de son propriétaire, le groupe Ineos : « C’est celui qui pouvait me correspondre par rapport à ce que je sais faire, à ce que je veux faire. »
  • Pour Julien Fournier, directeur du football du Gym, Christophe Galtier « est de ce type d’entraîneur qui aime partir bas pour aller haut ».

Passer de Lille, champion de France, à Nice, dont la dernière saison a été compliquée, « ça peut surprendre », reconnaît  Christophe Galtier. Mais le nouveau coach des Aiglons est sûr de son coup. Parmi d’autres projets qu’on a pu lui proposer, celui d’Ineos, géant anglais de la chimie et propriétaire de l’OGC Nice, était le bon.

« C’est celui qui pouvait me correspondre par rapport à ce que je sais faire, à ce que je veux faire », a-t-il expliqué devant la presse ce mardi, au lendemain de l’officialisation de son arrivée sur la Côte d’Azur après de longues négociations avec le Losc.

« Ce n’est pas l’argent » qui l’a attiré à Nice, a-t-il aussi tenu à rectifier juste après une première séance d’entraînement en douceur avec une partie des joueurs. « Sinon je ne serai plus en Europe. » C’est donc « l’ambition » du club, qui rêve « de participer régulièrement aux compétions européennes et d’y être compétitif », qui a séduit l’ancien défenseur de 52 ans, en quête, après le sacre du Losc, d’un nouveau défi. « Si je suis là, c’est pour atteindre des objectifs élevés avec l’OGC Nice », dit-il.

« Dans le haut du tableau »

« Il est de ce type d’entraîneur qui aime partir bas pour aller haut », a commenté à ses côtés Julien Fournier, le directeur du football au sein du Gym. « On était en contact même avant qu’il ne rejoigne Lille je crois, mais je pense qu’il arrive chez nous au bon moment. On sort d’une saison compliqué et c’est le bon moment », a répété ce dernier.

Mais prudents, ni lui, ni le président du club Jean-Pierre Rivère et encore moins Christophe Galtier ne se sont risqués à afficher un « objectif précis ». « L’idée est bien évidemment d’aller jouer dans le haut du tableau de Ligue 1, mais ça prend du temps. On est dans un projet sur le long terme », a déroulé le patron du Gym, rappelant que le nouvel entraîneur s’était engagé pour plusieurs saisons. Trois a priori.

« On est loin de partir d’une page blanche »

Arrivé avec, dans ses bagages, Thierry Olekziak, « [son] fidèle adjoint depuis sept saisons », et Eduardo Parra, le préparateur physique avec qui il travaillait depuis deux ans au Losc, Christophe Galtier a seulement commencé à prendre ses marques. « Il est bien trop tôt pour faire des choix sur l’effectif que je n’ai pas encore vu au complet », a-t-il expliqué. Vingt-cinq footballeurs, dont une dizaine de jeunes, étaient présents ce mardi. Dante, Nsoki et Maolida ont fait leur retour après des convalescences plus ou moins longues. Les internationaux Gouiri, Daniliuc, Atal, Boudaoui, Boulhendi et Kamara reviendront entre le 30 juin et le 5 juillet. Stoppé net par une fracture au péroné le 16 mai dernier, le milieu Claude-Maurice reprendra de son côté le travail mercredi.

« Mais on est loin de partir d’une page blanche, dit-il. Nice a fait venir de jeunes joueurs avec de forts potentiels ». Et malgré l’officialisation tardive de la nomination du nouveau coach, le Gym « n’a pas pris de retards dans ces nouveaux recrutements », selon Julien Fournier. Dernière annonce en date : le transfert définitif du défenseur français Jean-Clair Todibo, depuis le FC Barcelone.

Avec l’élimination rapide de « la Ligue Europa, des blessures, et des concours de circonstances, la saison dernière a été difficile pour Nice », se remémore Christophe Galtier. « Mais on ne part pas de zéro », a-t-il répété, bien conscient d’être très attendu par les supporteurs niçois. « Je suis très heureux, très fier et très impatient de les rencontrer, c’est très sincère, a-t-il dit. Et je vais faire en sorte que leur équipe évolue avec beaucoup d’énergie ». Un premier match de préparation est prévu samedi à huis clos face à Rodez (L2).