Tour de France 2021 : « Un truc de fou »… Alaphilippe frappe d’entrée avec l’étape et le maillot jaune

CYCLISME Après une accélération fulgurante dans la côte de la Fosse-aux-Loups, le coureur français s’est imposé en patron à Landerneau pour la première étape du Tour de France

Jérôme Gicquel
— 
La victoire d'étape à Landerneau et le maillot jaune. Julian Alaphilippe démarre le Tour de France sur les chapeaux de roue.
La victoire d'étape à Landerneau et le maillot jaune. Julian Alaphilippe démarre le Tour de France sur les chapeaux de roue. — CHRISTOPHE PETIT TESSON / AFP
  • Annoncé favori, Julian Alaphilippe a assumé son statut et remporté la première étape du Tour ce samedi à Landerneau.
  • Le coureur français a placé une attaque supersonique dans la montée de la Fosse-aux-Loups et a réussi à résister au retour de ses adversaires.
  • Dès la première étape, Alaph' est déjà en jaune et cela promet pour la suite.

De notre envoyé spécial à Landerneau,

Son nom faisait saliver d’avance, présageant un combat féroce entre la meute de puncheurs du peloton. Jamais encore empruntée par le Tour de France, la bien nommée côte de la Fosse-aux-Loups a tenu toutes ses promesses ce samedi en offrant un final de dingue et en couronnant, comme une évidence, notre Julian Alaphilippe national. « Je n’ai pas de mot, c’est un truc de fou ! », a réagi à chaud le champion du monde.

Annoncé comme le grand favori de l’étape avec Mathieu Van der Poel et Wout Van Aert, le jeune papa a donc assumé son statut et montré qu’il avait visiblement passé de bonnes nuits depuis la naissance du petit Nino il y a dix jours. A 2,5 kilomètres de l’arrivée, dans la portion la plus difficile de la côte, le champion du monde a écœuré tout son monde en plaçant une giclette dont il a le secret.

« Tout le monde s’attendait à cette attaque »

On s’est alors demandé s’il n’avait pas attaqué de trop loin mais le coureur de la Deceunink a tenu bon et mis ses adversaires au supplice, devançant sur la ligne d’arrivée Michael Mattheuws et Primoz Roglic. « J’avais dit à toute l’équipe ce matin qu’il fallait être bien placé au pied de la côte et monter à bloc d’entrée de jeu pour faire mal à tout le monde et surtout éliminer les sprinteurs qui savent bien passer les bosses », a indiqué le puncheur français en conférence de presse.

Son effort a été très violent, le coureur reconnaissant lui-même que l’acide lactique était grimpé d’un coup. « Tout le monde s’attendait à cette attaque car je n’avais pas caché mes ambitions, a-t-il souligné. Mais je suis content d’avoir réussi à gérer mon effort de cette manière car je croyais que j’allais m’écraser et que des poursuivants allaient me rattraper. Cela rend la victoire encore plus belle ».

Une arrivée taillée pour lui dimanche à Mûr-de-Bretagne

Déjà victorieux de six victoires d’étapes sur le Tour, Alaph’n’a donc pas traîné en troquant dès le premier jour sa tunique de champion du monde pour le Maillot Jaune. Il fait même encore mieux que l’an dernier où il avait déjà frappé dès la deuxième étape à Nice. « Mon objectif était de gagner une étape et c’est déjà fait, c’est formidable, a-t-il assuré. Maintenant je vais savourer d’être en jaune une nouvelle fois et si jamais je devais perdre le maillot un jour, je retrouverai mon maillot de champion du monde, y’a quand même pire ! ».

Pas rassasié, Julian Alaphilippe pourrait même faire coup double dès ce dimanche avec une arrivée d’étape à Mûr-de-Bretagne taillée pour lui. Avec une telle forme, Alaph’ n’a pas fini de nous faire kiffer sur ce Tour.