Stade Toulousain – UBB/Top 14 : Poirot, Lamerat, Higginbotham… Les « papas » veillent au grain à Bordeaux-Bègles

RUGBY L'Union Bordeaux-Bègles affronte ce samedi (20h45) le Stade Toulousain en demi-finale du Top 14 à Lille 

Propos recueillis par Clément Carpentier

— 

Rémi Lamerat et Jefferson Poirot montrent l'exemple à l'UBB.
Rémi Lamerat et Jefferson Poirot montrent l'exemple à l'UBB. — Daniel Vaquero/SIPA
  • L’UBB défie le Stade Toulousain en demi-finale du Top 14 ce samedi (20h45) au stade Pierre Mauroy de Lille.
  • Outsiders de cette confrontation entre voisins, les Bordelais s’appuieront une nouvelle fois sur leurs leaders pour tenter de se qualifier pour la première finale de leur histoire.
  • Ils peuvent notamment compter sur un Jefferson Poirot et un Rémi Lamerat au top de leur forme depuis quelques semaines.

Quand Christophe Urios parle d’eux, le manager de l’Union Bordeaux-Bègles ne fait jamais très long. Il préfère simplement dire de ces joueurs-là : « Ils connaissent la musique par cœur ». Et c’est peut-être le plus beau des compliments venant de lui. Du genre, il n’y a pas grand-chose à leur dire ou à leur apprendre même si pour rappel, la devise du patron de l’UBB restera toujours celle des All Blacks : « Etre meilleur ne s’arrête jamais » !

Mais attention, ce n’est pas pour autant que Christophe Urios sera moins exigeant avec eux. Ces dernières semaines entre le parcours en Champions Cup et en Top 14, il n’a d’ailleurs pas hésité à leur mettre la pression. Dans ces matchs couperets, « les leaders doivent monter en première ligne et être à leur niveau » pour espérer quelque chose. Et les « papas » du groupe ont parfaitement répondu présent à l’image de Jefferson Poirot ou Rémi Lamerat. Marco Tauleigne, le troisième ligne de l’Union Bordeaux-Bègles, présente ces cadres indispensables pour aller chercher le Bouclier de Brennus.

Jefferson Poirot (pilier)

« C’est notre capitaine. Pour nous, c’est de toute manière un leader naturel de par son expérience et sa carrière. Jeff est quelqu’un de très respecté dans le vestiaire. Moi, je le trouve particulièrement bon dans son discours. Ses prises de paroles sont toujours bonnes et justes. Surtout, il pense toujours collectif. C’est très important d’avoir un tel capitaine. Et en plus, il est très souvent à son meilleur niveau. »

Rémi Lamerat (centre)

« Il est vice-capitaine. Comme Jeff, Rémi est un leader naturel mais son style est un peu différent. Il dégage énormément de sérénité. C’est un peu le sage de l’équipe même s’il peut engueuler comme d’autres (sourires). C’est quelqu’un de très ouvert en dehors du terrain avec qui tu peux parler de tout, c’est agréable. La force de Rémi, c’est qu’il est capable de cerner très vite les problèmes de l’équipe sur le terrain et de nous faire vite rectifier le tir. Et c’est un joueur qui fait très rarement un mauvais match. »

Scott Higginbotham (troisième ligne)

« A ce poste de troisième ligne, il y a plusieurs cadres. Guido Petti par exemple est notre leader de touche. Scott, lui, fait partie de ces joueurs qui ne parlent jamais ou très rarement mais quand il décide de dire quelque chose, tout le monde se tait et l’écoute ! Il dit toujours des choses très justes. Sur le terrain, il est très fort dans son placement et excellent dans sa gestuelle. A l’extérieur, c’est un super mec avec qui on peut rigoler très facilement. Bon, il faut parler un peu anglais… (rires) »

Kane Douglas (deuxième ligne)

« Jandre [Marais] est normalement le leader de la deuxième ligne [il est encore suspendu] mais Kane est lui aussi un vrai taulier. C’est un ancien et sa carrière parle pour lui [31 sélections avec les Wallabies]. Il ne parle pas beaucoup. Lui son truc, c’est plutôt les actes sur le terrain. Un vrai soldat qui fait ce qu’on lui demande de faire et il le fait très bien notamment les tâches obscures. En plus, Kane à la ''connerie'' facile (sourires). »

Matthieu Jalibert (demi d’ouverture)

« C’est notre leader au niveau rugby. C’est donc un joueur essentiel pour nous car il est le stratège de l’équipe. Au fur et à mesure des années, il prend de l’épaisseur aussi dans le groupe. Après Matthieu, c’est avant tout un grand talent. »

Matthieu Jalibert, le stratège de l'UBB.
Matthieu Jalibert, le stratège de l'UBB. - Daniel Vaquero/SIPA

Les autres cadres

« Je voudrais citer aussi Ben Tameifuna (pilier), c’est sa première année au club et il s’est parfaitement bien intégré. C’est le DJ du vestiaire et il occupe un rôle important. Et puis dans un groupe l’ambiance est toujours quelque chose d’essentiel et à ce niveau-là, je suis obligé de citer la paire Jean-Baptiste Dubié et Nans Ducuing. Tout le monde les connaît ! »