Ligue des champions : Le PSG, pourtant favori, éliminé en demi-finale par Aalborg

HAND Les Parisiens ont été battus (35-33) par les Danois d’Aalborg en demi-finale de la Ligue des champions

D.P. avec AFP

— 

Le PSG s'est incliné contre Aalborg.
Le PSG s'est incliné contre Aalborg. — Ina Fassbender / AFP

Petit coup de tonnerre. Le PSG handball, pour sa cinquième participation en six ans au Final 4 de la Ligue des champions, s’est fait surprendre par le club danois d’Aalborg (35-33) en demi-finale, ce samedi à Cologne, et a raté une nouvelle occasion de soulever pour la première fois le trophée.

Aalborg se hisse en finale pour sa première participation au dernier carré et retrouvera dimanche le FC Barcelone, en quête d’un dixième trophée record, ou le HBC Nantes, opposés en début de soirée dans l’autre demi-finale (18 heures). C’est une énorme déception pour le PSG, pourtant donné favori de cette demi-finale. Mais le champion de France a baissé de pied en défense, en seconde période, commettant des erreurs qui lui ont coûté très cher.

Le PSG menait de deux buts à la pause

Le Paris Saint-Germain a pourtant mené la première période de bout en bout et pris jusqu’à cinq longueurs d’avance au retour des vestiaires (21-16). Mais le futur club de l’arrière danois du PSG, Mikkel Hansen, n’a jamais abdiqué, faisant peser une pression folle sur les Parisiens, qui n’ont pas su maîtriser le jeu rapide danois. Alors qu’ils menaient encore de deux buts (24-22) à un quart d’heure de la fin, les Parisiens ont accusé le coup en défense et Aalborg a trouvé les ressources pour passer pour la première fois devant.

La classe des attaquants du club scandinave a pesé. L’ailier suédois Felix Claar, déjà auteur d’un 5/6 aux tirs en première période, a fait des dégâts, tout comme l’arrière gauche Henrik Mollgaard (4 buts), ancien joueur parisien. L’arrière Nikolaj Christensen a pesé lui aussi, surtout en seconde période, et a fait très mal à la défense parisienne au sein de laquelle le gardien Vincent Gérard n’a pas été décisif.

Depuis son instauration en 2010, le Final Four a été marqué par les surprises. Aalborg a donc inscrit son nom, à son tour, sur la liste des outsiders ayant fait tomber les grosses cylindrées. Au grand dam du PSG qui devra attendre encore au moins un an pour soulever le trophée européen.