Barcelone-HBC Nantes : « S’il y a une petite ouverture, on ne mettra pas que la tête ! », lance Feliho

HAND Le HBC Nantes affronte le Barça, samedi, à 18 h, à Cologne, en demi-finale de la Ligue des champions

David Phelippeau

— 

Rock Feliho fera ses adieux définitifs au hand pro après ce week-end à Cologne.
Rock Feliho fera ses adieux définitifs au hand pro après ce week-end à Cologne. — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA
  • Barcelone est grandissime favori de sa demi-finale contre Nantes, samedi, à 18 h, à Cologne, en demi-finale de la Ligue des champions.
  • Les Espagnols n’ont pas perdu un seul match sur les différentes compétitions de 2020-2021.
  • Le « H » est contraint de réaliser un exploit majuscule pour atteindre la deuxième finale de Ligue des champions de son histoire.

S’ils s’imposaient, samedi, à Cologne, contre Barcelone, en demi-finale de la Ligue des champions, les superlatifs risqueraient de manquer. Cette saison, s’il vous plaît, dans la plus prestigieuse Coupe d’Europe, le HBC Nantes a envoyé au tapis le champion d’Europe en titre Kiel (en phase de poule), Kielce en 8e de finale et Veszprem en quart de finale. Cette fois, c’est Barcelone, invaincu cette saison en championnat domestique (et en Coupe du Roi) et en Ligue des champions. Enfin, non, les Espagnols ont perdu contre Kiel en finale de Ligue des champions cette saison, mais c’était lors du Final Four 2020, qui avait été repoussé en décembre en raison de la crise sanitaire. Bref, Barcelone roule sur tous ses adversaires à l’occasion de toutes les compétitions de 2020-2021.

« Quand on voit ce qu’a fait Barcelone cette saison, on ne peut qu’admirer cette équipe, avoue l’entraîneur nantais Alberto Entrerrios. Les Espagnols sont favoris tous les ans de la Ligue des champions, malgré cela, ils ne l’ont plus gagné depuis 2015. » Lors de la phase de poules, les Nantais ont mordu deux fois la poussière. Néanmoins, en février, les Nantais ne s’étaient inclinés que d’un but (30-29) en Espagne. « On a même déjà réussi à les battre… », se souvient le capitaine Rock Feliho. C’était en 2017 à la salle XXL de Nantes avec un succès (29-25).

Le « H » est « capable de choses extraordinaires »

Pour cette demi-finale, le Barça de Fabregas, Sorhaindo, Palmarsson ou Mem est grandissime favori. « C’est du 70/30, je dirais même du 80/20, note Feliho, qui prendra sa retraite sportive après ce week-end allemand. Mais, même si on a seulement 20 %, on va saisir notre chance. On est capables de faire des choses extraordinaires. » Le capitaine nantais exhorte ses partenaires à « ne pas faire un match normal » ou encore à « ne pas jouer à leur rythme, à leur convenance ».

Nantes, équipe en forme du moment ? « J’entends ça un peu partout, OK, c’est bien, sourit Feliho. Mais, Barcelone est taillé pour gagner la Ligue des champions. Il ne peut pas y avoir de contre-performance de leur part. Ils sont obligés de nous battre, la pression est sur eux. Pour nous, l’objectif est de ne pas avoir de regrets. […] S’il y a une petite porte entrouverte, on ne va pas mettre que la tête ! »