NBA : Le Serbe Nicola Jokic, ancien 41e à la draft, désigné MVP de la saison régulière

BASKET Le pivot de Denver succède à Giannis Antetokounmpo au palmarès

X. R.
— 
En tout cas, il a l'air content.
En tout cas, il a l'air content. — Jack Dempsey/AP/SIPA

La saison des récompenses est arrivée en NBA, en même temps que les play-off. Et celle que la tradition désigne comme la plus belle est pour Nikola Jokic : le pivot des Denver Nuggets, 3e à l'Ouest, a été désigné meilleur joueur de la saison régulière. Les statistiques parlent pour le Serbe : 26,4 points, 10,8 rebonds et 8,3 passes décisives de moyenne. 

En progression constante depuis son arrivée en NBA, Jokic est surtout un joueur ultra-moderne, capable de briller dans tous les compartiments du jeu. Redoutable finisseur, doté d'un sens du collectif aigusé et défenseur solide, le « Joker » incarne ce nouveau profil très prisé dans le basket, à l'image des nouvelles stars comme Joël Embiid ou Luka Doncic. Le Serbe a d'ailleurs été élu devant le Camerounais de Philadelphie et Stephen Curry (Golden State).

41e à la Draft

Symbole du changement des moeurs outre-Atlantique, Jokic est seulement le troisième Européen consacré (après le Grec Giannis Antetokounmpo, distingué ces deux dernières années, et l'Allemand Dirk Nowitzki en 2007). Jokic, choisi en 41e position par Denver en 2014, est aussi devenu le joueur drafté le plus bas de l'histoire à recevoir cette récompense. Il est aussi le premier MVP de l'histoire de la franchise.

Souvent raillé pour son physique atypique (2,11 m, 128 kg), Jokic est la « réincarnation de Larry Bird » selon Gregg Popovich, l'entraîneur de San Antonio. Le Serbe n'a pourtant pas encore le palmarès du triple-champion NBA avec Boston. Après une finale de conférence l'an dernier, peut-il mener les Nuggets plus haut ?