JO 2021: Après Osaka, Nishikori s’interroge à son tour sur la tenue des Jeux de Tokyo

TENNIS Les sportifs japonais savent bien que la situation actuelle dans leur pays est compliquée et que cela représente un risque pour la population

N.C. avec AFP
— 
Kei Nishikori s'interroge sur la possibilité que les JO aient lieu avec la situation actuelle au Japon.
Kei Nishikori s'interroge sur la possibilité que les JO aient lieu avec la situation actuelle au Japon. — Bernat Armangue/AP/SIPA

Après la Japonaise Naomi Osaka, dimanche, son compatriote Kei Nishikori s’est interrogé lundi sur la possibilité d’organiser une « bulle » sanitaire efficace pendant les Jeux olympiques à Tokyo cet été. « Je dirais un peu la même chose » que Naomi Osaka, qui avait pointé dimanche la situation « inconfortable » du Japon, a affirmé Nishikori après sa victoire au premier tour du Masters 1000 de Rome contre Fabio Fognini.

« Je ne sais pas où en est la réflexion sur la façon de faire une bulle. Ce ne sont pas 100 personnes comme ces tournois, mais 10.000 personnes dans le village, qui disputent des compétitions. Je ne pense pas que ce soit facile, en particulier avec ce qui se passe en ce moment au Japon, où ça ne va pas bien, et pas seulement au Japon, partout dans le monde », a-t-il estimé.

La situation actuelle fait « courir des risques aux gens »

« Il reste deux, trois mois donc c’est vraiment difficile de se prononcer maintenant. Ils devraient suspendre (la décision) pour le moment et décider avant les Jeux. Mais maintenant, c’est vraiment difficile, a-t-il ajouté. Si on ne pense qu’aux athlètes, on peut le faire je pense, si on fait une bulle efficace. Mais il y a des risques aussi, le coronavirus se répand très facilement… Je dirais comme Naomi qu’il faut vraiment discuter de la façon dont on peut jouer en sécurité. »

Osaka avait estimé dimanche que la situation actuelle faisait « courir des risques aux gens » et (les) plaçait « dans une position très inconfortable ». « Donc cela devrait vraiment faire l’objet d’une discussion », avait-elle ajouté, tout en souhaitant que les « Jeux aient lieu, car je suis une sportive et c’est le genre de choses que j’ai attendu toute ma vie ».

Plus de 10.000 sportifs de 200 pays sont attendus à Tokyo pour les Jeux. Une décision doit encore être prise quant à la présence de spectateurs japonais.