Stade Toulousain : Yoann Huget raccroche les crampons en avance, bien malgré lui

RUGBY Opéré du tendon d'Achille ce lundi, l'ailier toulousain termine avec quelques mois d'avance sa carrière en raison de cette blessure

B.C.

— 

Yoann Huget, lors de son dernier match à Ernest-Wallon, samedi contre le Racing 92, juste avant de se blesser.
Yoann Huget, lors de son dernier match à Ernest-Wallon, samedi contre le Racing 92, juste avant de se blesser. — FRED SCHEIBER/SIPA

Son talon d’Achille, c’était sa faiblesse, dans tous les sens du terme. Et samedi soir, contre le Racing 92, son tendon a lâché, au point de le priver de sa fin de carrière professionnelle chez les Rouge et Noir. Bien malgré lui, Yoann Huget est donc condamné à une retraite anticipée, lui qui pensait se retirer des terrains en juin prochain, au terme d’une dernière saison sur la pelouse d’Ernest-Wallon.

Après des examens au cours du week-end, l’ailier du Stade Toulousain​ se faisait opérer cet après-midi a annoncé son club sur les réseaux sociaux.

A 33 ans, ce natif de Pamiers, en Ariège, aura endossé à plus de 170 reprises le maillot du Stade, après avoir fait un petit détour sous les couleurs d’Agen et de l’Aviron Bayonnais. A l’automne dernier, l’ancien international français aux 62 sélections avait annoncé qu’il se retirerait des terrains en fin de saison, évoquant ses blessures et la fragilité de ce fameux tendon.

Samedi soir, à l’issue du match, tous ses coéquipiers craignaient la mauvaise nouvelle : « Quand tu es sur la fin de carrière, la blessure c’est une hantise », soulignait son pote Maxime Médard qui voulait croire à une reprise avant cet été.