Droits TV : Vincent Bolloré voudrait voir les présidents de L1 « à genoux dans une mare de sang »

FOOTBALL Le propriétaire de la maison Canal entend se venger de l’épisode Mediapro

J.L. avec AFP

— 

Vincent Bolloré, au dîner des animateurs de Canal +, en 2016.
Vincent Bolloré, au dîner des animateurs de Canal +, en 2016. — NIVIERE/SIPA

EDIT du 20 janvier 2021: Un droit de réponse de Monsieur Vincent Bolloré a été ajouté à a demande de son avocat à cet article publié initialement le 14 janvier 2021.

« Je veux voir les présidents de L1 à genoux dans une mare de sang ». Le genre de phrase en « off » pour laquelle se damnerait n’importe quel journaliste sain d’esprit. Bravo à nos confrères du Monde pour cette petite sucrerie au milieu d'un papier sur la situation compliquée entre Canal et la LFP, depuis que le boss de Canal, Maxime Saada, a annoncé vouloir rendre ses lots et mettre un peu plus la Ligue 1 le nez dans sa mouise.

BeIN pas sur les rangs non plus ?

Mais le vrai boss de Canal, c’est évidemment Vincent Bolloré, et c’est à lui qu’est attribuée cette saillie définitive. L’entrepreneur breton, qui aurait personnellement demandé la tête de Stéphane Guy après son petit mot de soutien à une autre personnalité de Canal virée sans ménagement (Sébastien Thoen), ne fait décidément pas de quartiers en affaires. Selon Le Monde, la LFP commence à craindre le retrait définitif de Canal, poussé par Vincent Bolloré à faire payer aux présidents de L1 leur arrogance de 2018, au moment de choisir Mediapro.

Le quotidien ajoute que beIN n’entendrait pas mettre au pot lors de l’appel d’offres qui va être redessiné à la va-vite par la Ligue, laissant le championnat de France à la merci de Canal +, dont on devine les dispositions belliqueuses du moment. Bon courage à Vincent Labrune, vraiment.

Droit de réponse de monsieur Vincent Bolloré

Un article intitulé Droits TV : Vincent Bolloré voudrait voir les présidents de L1 « à genoux dans une mare de sang », publié sur le site Internet 20minutes.fr le 14 janvier 2021 et dont le sous-titre est « Le propriétaire de la maison Canal entend se venger de l’épisode Mediapro », prête à M. Vincent Bolloré les propos suivants : « Je veux voir les présidents de L1 à genoux dans une mare de sang. ». M. Vincent Bolloré conteste formellement avoir prononcé cette phrase, et conteste tout aussi formellement le prétendu désir de « vengeance » qui lui est prêté dans le sous-titre de cet article. Nul ne l’a d’ailleurs contacté pour vérifier la réalité des propos et des intentions qui lui sont prêtés.