Vendée Globe : Emu, Damien Seguin avoue que le passage de son premier cap Horn est « un truc de fou »

VOILE Le Nantais a débouché le champagne quand il a franchi le mythique endroit

David Phelippeau

— 

Damien Seguin sur son bateau au départ des Sables d'Olonne le 8 novembre.
Damien Seguin sur son bateau au départ des Sables d'Olonne le 8 novembre. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

« Nous y voilà les amis ! Premier cap Horn, 4e du Vendée Globe… Un truc de fou, je n’en reviens pas ! » Dans la nuit de dimanche à lundi (2h40), Damien Seguin (Groupe Apicil) a passé pour la première fois de sa vie le cap Horn. Avec une bouteille de champagne à la main, le skipper nantais n’a pas caché son émotion. 

« J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, c’est tellement d’efforts pour en arriver là. » Damien Seguin est actuellement quatrième du Vendée Globe derrière le trio de tête dans l’ordre : Bestaven, Dalin et Ruyant.

Pour rappel, né sans main gauche, Damien Seguin (41 ans) est le premier skipper handicapé à participer à la mythique course autour du monde.