Losc-PSG : Avec neuf blessés, Tuchel n’en peut plus des cadences infernales infligées à ses joueurs

FOOTBALL Trois joueurs parisiens sont sortis blessés dimanche lors du match à Lille (0-0)

Francois Launay

— 

Thomas Tuchel
Thomas Tuchel — Dave Thompson/AP/SIPA
  • Kimpembe, Florenzi et Kurzawa se sont blessés dimanche soir à Lille.
  • Au total, neuf joueurs du PSG sont actuellement à l’infirmerie.
  • La faute à un calendrier infernal que fustige Thomas Tuchel, l’entraîneur parisien.

D’abord souriant après le bon match réalisé par le PSG dimanche soir (0-0) à Lille,Thomas Tuchel s’est crispé quand on a abordé la question du calendrier et du prochain match à jouer mercredi contre Strasbourg. Frustré par les blessures de trois nouveaux joueurs dans le Nord (Kimpembe, Florenzi, Kurzawa), le coach parisien s’en est pris au calendrier.

« On va tuer les joueurs. Nous sommes l’équipe qui joue toujours à 21 heures. On perd le rythme avec le sommeil, les repas. Quand on rentre à Paris, il est 3-4 heures du matin. Nous sommes la seule équipe à faire ça en Europe. Ça coûte cher », a regretté le technicien à l’issue de la rencontre.

Neuf joueurs sur le flanc

Il faut dire que cet enchaînement de dix matchs en un mois, entre Ligue 1 et Ligue des champions, a fini par décimer l’effectif parisien. « Il manque trop de joueurs de qualité (Diallo, Bernat, Icardi, Neymar, Sarabia, Danilo). Il manque encore beaucoup de joueurs décisifs sur le terrain », regrette Tuchel, conscient du manque d’efficacité de son équipe dimanche soir à Lille.

Et si Mbappé a joué le dernier quart d’heure de la rencontre, il semblait bien trop diminué pour peser sur les débats. « Il a joué sans problème (contre Lorient mercredi) et après c’était pas possible. Il a eu des douleurs 24 heures après le match. On ne sait pas pourquoi. Ce n’est pas logique », a conclu le coach allemand. Mercredi soir contre Strasbourg, il manquera neuf joueurs au PSG. Une hécatombe qui montre les conséquences néfastes de ce calendrier infernal. Il est temps que 2020 se termine.