Barça-Juve : Hippopotame ou éléphant ? Messi ou Cristiano Ronaldo ? Koeman « admire les deux »

FOOTBALL Ronaldo et Messi vont enfin se retrouver

William Pereira

— 

Image d'un autre temps
Image d'un autre temps — Francisco Seco/AP/SIPA

Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo ? Les joutes autour de ce dilemme inutile nous manqueraient presque tant elles évoquent le zénith de la rivalité entre les deux hommes, qui se retrouveront mardi en Ligue des champions à l’occasion du match Barça-Juve. Amené à donner son avis sur la question, l’entraîneur blaugrana, Ronald Koeman, a choisi de ne pas choisir.

« D’abord, c’est fantastique que ces deux joueurs soient restés autant de temps à ce niveau, sur le toit du monde. Ce sont les deux meilleurs joueurs sur les 10-15 dernières années, ils sont restés performants pendant tout ce temps. Ils sont différents, mais tous deux ont des statistiques incroyables, que ce soit pour les trophées individuels, victoires… », a encensé Koeman en conférence de presse, lundi.

« J’admire les deux, parce qu’ils nous ont offert tant de superbes soirées avec des buts et des triplés… J’espère que l’on pourra profiter de leur rivalité une fois de plus demain [mardi] soir », a souhaité le technicien néerlandais du Barça.

L’élite mondiale

Leur dernière confrontation sur la scène européenne remonte à 2011, lors d’une demi-finale électrique favorable aux Catalans face au Real (2-0, 1-1). « Cristiano Ronaldo est un des meilleurs : il marque toujours, il se bat toujours, et grâce à son travail au quotidien, il est dans l’élite mondiale. Il faudra bien défendre, et surtout essayer de tenir le ballon au maximum. Parce que quand on a le ballon, ce danger n’existe pas », a averti l’entraîneur blaugrana.

Concernant son capitaine argentin, Koeman a assuré que Messi « est encore très important dans notre attaque » : « Beaucoup d’actions démarrent du pied de Leo. C’est un coupable idéal quand les choses ne vont pas, parce qu’il est le meilleur au monde. Mais je ne crois pas qu’il ait fait beaucoup d’erreurs individuelles dernièrement », l’a défendu le technicien.