Brive : Touché par la maladie de Parkinson, l’entraîneur des avants Marc Dal Maso se met en retrait

RUGBY L’ancien talonneur international, vainqueur du Grand Chelem en 1998 et 1999 et finaliste de la Coupe du monde 1999, souffre depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson. Ses symptômes se sont récemment aggravés

N.S.

— 

Marc Dal Maso, entraîneur des avants de Brive, le 14 septembre 2019 lors d'un match de Top 14 à Lyon.
Marc Dal Maso, entraîneur des avants de Brive, le 14 septembre 2019 lors d'un match de Top 14 à Lyon. — Romain Lafabrègue / AFP

Le rugby français a vécu un mardi noir. Si elle a été éclipsée par le décès de Christophe Dominici, une autre mauvaise nouvelle est tombée au sujet d’un ancien international éminent, lui aussi finaliste de la Coupe du monde 2019. Depuis mardi soir, Marc Dal Maso est en arrêt maladie, à cause de la dégradation de son état de santé, lié à la maladie de Parkinson dont souffre le double vainqueur du Grand Chelem avec le XV de France (1997 et 1998).

C’est le club de Brive, où l’ex-talonneur âgé de 53 ans occupe la fonction d’entraîneur des avants, qui a publié l’information dans un communiqué. Le CAB évoque « les symptômes [qui] se sont aggravés ces dernières semaines » et « une situation à risque au vu de la pandémie » pour justifier la décision prise par Dal Maso qui « en a informé le directeur général du club Xavier Ric et le manager Jeremy Davidson ce mardi ».

Une maladie décelée en 2012

Le Landais aux 33 sélections, ancien joueur de Mont-de-Marsan, Agen, Colomiers, Pau et Perpignan, avait révélé en 2015, dans La Dépêche du Midi et Midi Olympique, qu’il était atteint de la maladie de Parkinson, décelée en 2012. Cela ne l’a pas empêché de continuer à travailler comme entraîneur spécialiste de la mêlée, notamment avec le Japon, révélation de la Coupe du monde 2015, puis à Toulon.

Il officie à Brive depuis l’été 2019. « A l’image de sa carrière, Marc Dal Maso fait preuve d’abnégation et d’un courage qui forcent le respect, indique le club corrézien, actuel 13e du Top 14. Il est un véritable exemple pour nous toutes et tous. »