TFC : Neuf buts dont quatre marqués par un défenseur… Ce Toulouse-Valenciennes est entré dans l’Histoire

LIGUE 2 DES TALENTS Le Stadium de Toulouse a vécu une soirée paranormale, samedi soir. Valenciennes s’est imposé 5-4, avec un quadruplé de son arrière droit Joffrey Cuffaut

Nicolas Stival

— 

Maxime Dupé, le gardien du TFC, a vécu une soirée cauchemardesque face à Valenciennes et Joffrey Cuffaut. Archives.
Maxime Dupé, le gardien du TFC, a vécu une soirée cauchemardesque face à Valenciennes et Joffrey Cuffaut. Archives. — Frédéric Scheiber / Sipa
  • Alors que le TFC menait 2-0, il a finalement perdu 4-5 samedi soir contre Valenciennes, à l’issue d’un match de Ligue 2 complètement fou.
  • Le capitaine et arrière droit de VA Joffrey Cuffaut a inscrit un quadruplé. Une performance inimaginable pour un défenseur.

Un match « irréel » pour Patrice Garande, l’entraîneur du TFC. « Fou » selon Olivier Guégan, son homologue valenciennois. D’accord, cette année 2020 repousse toutes les limites de l’incroyable. Mais en débarquant au Stadium de Toulouse ce samedi soir pour suivre un match de Ligue 2 à huis clos, on était quand même loin de s’imaginer vivre une rencontre à neuf buts, dont quatre inscrits par un arrière droit…

Assis sur trois victoires d’affilée et sur quatre « clean sheets », le TFC a coulé (4-5), plombé par un Joris Cuffaut en état de grâce. A 32 ans, le capitaine de VA n’avait jusqu’à présent jamais mis plus de deux buts en championnat dans une saison ? Pas grave : il en a planté quatre au cours de cette soirée qui a basculé dans l’irrationnel sur une île du Ramier désertée. Et même cinq, si l’on compte la tête sur corner qui lui a été refusée pour une faute préalable, alors que le score était encore vierge (13e).

De mémoire de fan de foot, impossible de trouver trace d’un quadruplé de défenseur dans un championnat quelconque.

« "Cuf" est un garçon toujours très positif et très engagé dans son jeu, il a du cœur, a lâché Olivier Guégan au sujet de l’ancien joueur de Beauvais, du Mans et de Nancy, le club avec lequel il a disputé la seule saison en L1 de sa carrière, en 2016-2017. Il a une qualité de frappe assez intéressante. »

Trois "mines", dont deux coups francs

Plutôt oui… Après avoir testé Maxime Dupé de près de 30 mètres, sans réussite, il a trompé le gardien toulousain grâce à trois « mines », dont deux coups francs copiés-collés de plus de 25 mètres entrecoupés d’une reprise de près sur un centre de Diliberto.

Pendant ces 90 minutes enchantées, le fatal Picard (il est né à Méru dans l’Oise), non retenu par Auxerre au terme de ses années de formation, s’est posé en sérieux concurrent de Benjamin Pavard et Léo Dubois en Bleu. S’il suivra l’Euro depuis sa télé (sauf si 2021 est encore plus facétieuse que 2020), l’essentiel est ailleurs : Cuffaut a déjà permis à son équipe de se donner de l’air dans une L2 où Valenciennes (onzième) n’avait plus gagné depuis fin septembre.

Garande excédé

Le défenseur de VA est reparti dans le Nord avec le ballon du match et une bonne dose de mystère. Malgré les demandes des quelques journalistes présents ce samedi au Stadium, son club n’a pas daigné l’envoyer devant la presse… Et il ne fallait pas compter sur Garande pour en dire plus sur son bourreau du jour.

L’œil noir, l’entraîneur du favori à la remontée en Ligue 1 a plutôt taillé ses joueurs, qui ont mené 2-0, puis 3-2, avant de céder : « On a été suffisants, et ça, je n’aime pas beaucoup. » Après dix journées, le TFC est seulement neuvième de Ligue 2. Et un défenseur trentenaire va hanter les prochaines nuits de son gardien de but.