TFC : « Désolé, on a couvre-feu »… Le mot d’excuse plein d’humour des supporters toulousains au moment de quitter le Stadium

FOOTBALL Les Indians Tolosa ont déployé une banderole au Stadium samedi, avant la fin du match de Ligue 2 TFC-Rodez (3-0) et le début du couvre-feu

N.S.

— 

Les Indians Tolosa, groupe de supporters ultras du TFC. Illustration.
Les Indians Tolosa, groupe de supporters ultras du TFC. Illustration. — Frédéric Scheiber / Sipa

Ils n’ont pas vu le troisième et dernier but du TFC contre Rodez (3-0), inscrit dans les arrêts de jeu sur penalty par le Néerlandais Stijn Spierings. Forcément : les Indians Tolosa, dans leur immense majorité, avaient déjà quitté le Stadium ce samedi soir, une quinzaine de minutes avant 21 h. Pour se « justifier », le groupe de supporters ultras des Violets avait préparé un mot d’excuse sous la forme d’une banderole déployée en bas du virage Brice-Taton : « Désolé, on a couvre-feu ».

La banderole des Indians Tolosa lors de TFC - Rodez.
La banderole des Indians Tolosa lors de TFC - Rodez. - Nicolas Stival / 20 Minutes

Au cas où ils l’auraient oublié, les quelque 540 supporteurs présents pour ce derby midi-pyrénéen de la huitième journée de Ligue 2, dont plusieurs dizaines d’Indians, avaient eu droit à un message de rappel à 20 h 30, puis à 20 h 40 sur les deux écrans du stade. Histoire de souligner l’imminence de l’heure fatidique à Toulouse, en ces temps de Covid-19. Informatif, mais un peu flippant…

Le TFC en pleine remontada

S’ils n’ont pas pu pousser derrière leurs favoris jusqu’au bout, les Indians se sont consolés avec le sixième match d’affilée sans défaite obtenu par leurs favoris, après deux défaites initiales. Le TFC, fraîchement relégué de Ligue 1, remonte à une dixième place provisoire, à deux points du podium d’une L2 très homogène.