Ligue des champions : « Au Real, chaque jour est une finale », Zidane s'enlève de la pression avant l'Inter

FOOTBALL L'entraîneur madrilène sait qu'il n'a pas le droit à l'erreur pour rester en course en C1

J.L. avec AFP

— 

ZIdane sur le banc du Real lors du match contre le Shakhtar en Ligue des champions, le 21 octobre 2020.
ZIdane sur le banc du Real lors du match contre le Shakhtar en Ligue des champions, le 21 octobre 2020. — JuanJo Martín/EFE/SIPA

Il vient de gagner un clasico au Camp Nou, où il est toujours invaincu en tant qu’entraîneur. Il a remporté environ 120 titres sur 122 possibles depuis qu’il est sur le banc madrilène. Le tout avec une équipe de semi-retraités, un intermittent belge, et deux jongleurs de cirque brésiliens. Et pourtant, Zinédine Zidane sait que tous les médias espagnols ou presque demanderont sa tête​ si le Real ne bat pas l’Inter Milan en C1, après une entame délicate dans la compétition (une défaite et un nul).

Une perspective que le double Z semble envisager avec une grande sérénité, si l’on en croit sa conférence de presse de veille de match : « Ca va être un match compliqué, contre une bonne équipe, très physique, qui joue très bien au football. Ici, chaque jour est une finale.  Chaque chose, chaque match est une finale. Nous, on aspire à tout gagner. Toujours. Un match amical, un entraînement, un match… On veut toujours montrer qu’on est bons et on en veut toujours plus ».

Invité à partager l’estrade avec son coach, Varane a diffusé la même sensation de confiance : « On doit gagner, on aborde ce match avec beaucoup d’enthousiasme. Il n’y a pas besoin de tergiverser, il faut y aller. Mais les matchs à pression, on aime ça. (…) La situation est différente de celle à laquelle on est habitués, mais on doit prendre cette rencontre comme un match à élimination directe. On doit tout donner ». Le temps de règne en C1 semble pourtant bien loin, alors que le Real vient d’être éliminé deux fois de suite en 8es de finale de l’épreuve. Ce sera déjà beau d’y retrouver le champion d’Espagne en février.